RTBFPasser au contenu

Monde Amérique du Sud

FMI : accord de principe avec l’Argentine mais encore du travail pour le finaliser

Le président argentin Alberto Fernandez lors d'une conférence de presse sur un accord conclu avec le Fonds monétaire international (FMI) à Olivos, Buenos Aires, le 28 janvier 2022

Le Fonds monétaire international (FMI) a confirmé vendredi avoir trouvé un accord de principe avec l’Argentine, qui doit rembourser un prêt colossal, mais a prévenu qu’il restait encore du travail à faire pour parvenir à un accord final.

"Les services du FMI et les autorités argentines vont poursuivre leurs travaux dans les semaines à venir", ont souligné Julie Kozack, directrice adjointe du Département de l’Amérique du Sud, et Luis Cubeddu, chef de mission pour l’Argentine, dans un communiqué.

"L’accord final sur un accord de programme sera soumis à l’approbation du Conseil d’administration du FMI", ont-ils ajouté.

Bouffée d’oxygène

Plus tôt, Buenos Aires avait annoncé un accord "raisonnable" sur sa dette avec le Fonds, une bouffée d’oxygène pour la troisième économie d’Amérique latine, qui fait face à des échéances qu’elle juge "impayables" de remboursement sur trois ans, dont plus de 19 milliards de dollars dès 2022.

"Les services du FMI et les autorités argentines sont parvenus à un accord sur les politiques clés", ont relevé les responsables du FMI.

Outre la manière de parvenir à un assainissement budgétaire "qui constituera un point d’ancrage politique clé du programme", ils relèvent une augmentation des dépenses d’infrastructure, de science et de technologie, ainsi que des dépenses pour des "programmes sociaux ciblés".

Ils ajoutent enfin que les deux parties sont convenues d’une "stratégie de réduction progressive des subventions dans le secteur de l’énergie", jugée "essentielle pour améliorer la composition des dépenses publiques".

Le gouvernement, au pouvoir depuis fin 2019, dialogue depuis cette date avec le FMI, et plus intensément encore ces dernières semaines, pour renégocier une dette de 44 milliards de dollars contractée en 2018 par le précédent gouvernement de centre droit de l’ex-président Mauricio Macri.

Sur le même sujet

12 déc. 2021 à 07:25
3 min

Articles recommandés pour vous