Icône représentant un article video.

Sport

Florine Gaspard : De Bastogne à Paris à la nage, "parce que maman avait la phobie de l’eau"

Florine Gaspard : De Bastogne à Paris à la nage, "parce que maman avait la phobie de l’eau"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Quel plaisir de rencontrer Florine Gaspard ! Ses yeux pétillent, son énergie rayonne, son ambition est forte, sa détermination aussi.

Il y a 7 mois, la nageuse de Bastogne larguait les amarres et faisait de Marseille son nouveau port d’attache, histoire de se consacrer à 100% à sa passion. Depuis, au sein du CNM (le Cercle des Nageurs de Marseille), elle surfe sur la vague des succès, par exemple ses victoires sur 50 et 100 mètres brasse lors des derniers championnats de France. Elle y a notamment battu le record de Belgique du 50 m de Fanny Lecluyse.

Surtout, la jeune femme apparaît pleinement épanouie. Et ambitieuse.

A 20 ans la Bastognarde est devenue un des grands espoirs de la natation belge, les prochains Jeux olympiques de Paris 2024 constituent sa ligne d’horizon. L’Adeps vient d’ailleurs de lui octroyer un contrat de Sportive de Haut Niveau.

Son passé de "bébé nageur", les blagues gentiment anti-belge de ses équipiers français, la surprise face aux nouveaux chronos réussis, les félicitations de Fanny Lecluyse qu’elle prive d’un record ainsi que son rêve olympique, "Flo" nous a raconté, en toute simplicité, cachée derrière un sourire permanent.

Articles recommandés pour vous