RTBFPasser au contenu

Yes week-end

Florent Pagny : son amitié étonnante avec un artiste belge bien connu

Florent Pagny, son amour de la Belgique

Yes Week-End

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

11 nov. 2021 à 07:002 min
Par François Saint-Amand

Florent Pagny tire son épingle du jeu en cette fin d'année 2021 avec son nouvel album, L'avenir, qui fête ses 60 ans. Pour Yes Week-End, il s'est aussi confié sur son amour de la Belgique.

60 ans et toujours la même liberté de penser : Florent Pagny ne semble pas avoir pris la moindre ride, et que dire au niveau musical. Son album L'avenir démontre davantage, s'il fallait encore vraiment le prouver, l'incroyable tessiture vocale du chanteur.

Les fans belges pourront même fêter les 60 ans de leur idole à Forest National ce 17 novembre 2021 et le 25 mars 2022

C'est toujours un bonheur pour l'interprète de Savoir aimer, Chanter, ou plus récemment L'instinct de se produire en Belgique, pays pour lequel il conserve de nombreux souvenirs agréables. Il a notamment évoqué ces moments avec un soupçon de nostalgie à Bruno Tummers dans Yes Week-End.

Le respect mutuel avec les Belges

Le public belge se détache déjà par son extrême fidélité selon Florent Pagny"Les périodes un peu plus difficiles en France, je ne les ai jamais ressenties en Belgique. J'avais le même regard et le même respect. Ce n'est pas parce que je vendais moins de disques et que j'avais moins de tubes que d'un coup je ne valais plus rien. C'est agréable de voir qu'un peuple te respecte pour ce que tu as fait" confie-t-il.

L'artiste français a aussi chanté les œuvres de Jacques Brel en 2007 sur un album de reprises sobrement intitulé Pagny chante Brel. Son amour pour le grand Jacques, il le trouve à la fois dans son écriture et son interprétation. "Je me suis fait embarquer par sa musique que j'étais vraiment môme. J'adorais, je planais" se souvient-il.

Loading...

Son amitié avec... Lou Deprijck

Mais il n'y a pas que pour cette icône belge de la chanson française que Florent Pagny a du respect en Belgique. Il reste ébloui par la voix de Lara Fabian avec qui il avait repris en duo Et maintenant de Gilbert Bécaud mais aussi par... Lou Deprijck !

Les deux hommes se connaissent grâce à l'auteur de Bashung, Boris Bergman. Le compositeur belge avait en effet sorti un album, Collures, en duo avec le parolier britannique en 1984. "Quand j'avais 23 ans j'ai tourné dans un film qui s'appelait Blessure (NDLR : sorti en 1985, de Michel Gérard) et dans lequel tournait Boris. Il avait même écrit une chanson pour le film et Lou traînait dans les parages. Je l'ai retrouvé sur Miami et chaque fois que je suis en tournée (en Belgique) il y a Lou qui débarque" dévoile ainsi Florent Pagny.

Les deux amis devraient donc encore se croiser puisque le chanteur français ne compte pas faire ses adieux à la scène de sitôt et passe deux fois par Forest National pour promouvoir son 20e album studio. "Forest National c'est juste une salle mythique et magique avec un public hors-norme" se réjouit-il.

Loading...

Retrouvez l'intégralité de cette interview ce jeudi 11 novembre de 15h à 18h dans Yes Week-End.

Articles recommandés pour vous