RTBFPasser au contenu

Flandre: la députée Vld Sihame El Kaouakibi s'oppose au gouvernement pour des tests de discrimination

Flandre: la députée Vld Sihame El Kaouakibi s'oppose au gouvernement pour des tests de discrimination
15 juin 2020 à 15:402 min
Par Aubry Touriel

La députée flamande Open Vld Sihame El Kaouakibi appelle à soutenir l’une des propositions de l’opposition visant à introduire des tests contre les discriminations. Elle décide ainsi de ne pas suivre les directives du gouvernement flamand alors que son parti est dans la coalition.

Samedi, la députée malinoise qui est entrée en politique après les élections de mai 2019, a manifesté son mécontentement dans une vidéo sur les réseaux sociaux : "Je ne vais pas me taire alors qu’il y a encore de nombreux collègues qui réfutent que le racisme structurel existe."

Loading...

Elle poursuit : " L’accord conclu [sur les tests contre les discriminations] n’existe plus maintenant. Le petit espoir qu’il y avait s’est envolé. L’accord, pour lequel j’avais accordé le bénéfice du doute, a été piétiné le lendemain. Même si une personne dans le gouvernement essaie d’en faire quelque chose. "

Et cette personne, c’est Bart Somers : le ministre flamand en charge des Pouvoirs locaux et de l’Intégration.

La guerre des mots

Alors que la N-VA et le CD&V s’opposaient à des tests contre les discriminations, Bart Somers a tenté vendredi le forcing en encourageant les communes à les appliquer quand même. À la suite de cette annonce, le gouvernement flamand a tenu une réunion de crise. C’est dire comme le sujet est sensible.


►►► À lire aussi : Le gouvernement flamand en crise après le forcing de Bart Somers pour introduire des tests de discrimination


Résultat : le ministre revient sur ses déclarations lors du journal de la VRT : " Nous avons décidé de laisser la discussion sémantique derrière nous ". On change juste les termes : ne parlez plus de " tests contre les discriminations ", des demandes fictives de visites de logement pour vérifier si les employeurs ou les propriétaires discriminent.

Dites plutôt " système de contrôle efficace ". Le gouvernement flamand se tourne vers les scientifiques pour développer un instrument pour lutter contre la discrimination sur le marché du logement et de l’emploi. On ne sait pas s’il y aura des mystery calls. Le ministre Somers se réunit mercredi avec des professeurs de quatre universités pour préparer le terrain.

Soutien à l’opposition

Pendant ce temps, certains partis de l’opposition comme Groen et sp.a plaident aussi pour appliquer ces tests contre les discriminations. Et la députée El Kaouakibi soutient cet appel : "La procédure d’urgence a été rejetée, mais pas les propositions. Je les appelle à persévérer… ils ont mon vote. Il est maintenant temps pour chaque député de montrer ses couleurs."

Articles recommandés pour vous