Regions Liège

Flambée des prix de l’énergie : le poêle à charbon suscite un regain d’intérêt

© Getty Images

Tout le monde est à la recherche de solutions pour faire face à la flambée des prix de l’énergie. Certains en reviennent à se chauffer au charbon, dont le prix n’a pas explosé ces derniers mois, contrairement aux autres combustibles. Chez les vendeurs d’appareils de chauffage, on constate d’ailleurs un regain d’intérêt pour les poêles à charbon.

Une dizaine d’euros par jour en hiver

Cela fait 40 ans que Jean Biemar et sa femme se chauffent au charbon. En hiver, ça leur revient à une dizaine d’euros par jour : "Tous les jours matins, je descends à la cave chercher ma charbonnière. Nous avons fait une réserve pour passer l’hiver. Le coût, c’est quand même un autre prix que le gaz, et en prenant un poêle au charbon, qu’on ouvre les portes, qu’on fasse ce qu’on veut, la chaleur reste la même" confie le couple.

La source d’énergie la moins chère d’un point de vue prix et calories

Des poêles à charbon, Maxime Lousberg en vend de plus en plus régulièrement ces derniers mois dans son magasin spécialisé en appareils de chauffage : "On a beaucoup de demandes" confirme-t-il, "on est en attente d’une vingtaine d’appareils qui doivent arriver prochainement, et il y en a déjà cinq ou six de réservés. Notre carnet de commandes, on ne va pas se plaindre, il est plein sur une ou deux semaines".

Clairement, ce qui motive les gens, c’est le prix du charbon, qui a augmenté, mais beaucoup moins que les autres combustibles : "Tous les combustibles ont augmenté mais celui-là reste celui qui a été le moins touché, et ça reste la source d’énergie la moins chère d’un point de vue prix et calories" poursuit le vendeur, 6e de sa génération.

Eric et Maxime Lousberg (5e et 6e génération) sont spécialisés dans les appareils de chauffage.
Eric et Maxime Lousberg (5e et 6e génération) sont spécialisés dans les appareils de chauffage. RTBF – Marc Hildesheim

L’écologie est un peu mise de côté, il y a d’autres priorités pour le moment.

Le charbon est pourtant le combustible fossile le plus polluant de la planète, mais cet argument climatique ne fait pas toujours le poids lorsqu’il s’agit de payer sa facture : "On préférerait ne pas avoir froid et pouvoir joindre les deux bouts, je sais que c’est bien triste, mais malheureusement, l’écologie est peut-être un peu mise de côté. Il y a peut-être d’autres priorités pour le moment".

Des poêles à charbon, cette entreprise en vend depuis plus de 100 ans, elle en a même fabriqué. Eric Lousberg, lui, c’est la 5e génération : "La première facture de Victor Douffet, mon arrière-arrière-grand-père, date de 1899. Il a vendu une cuisinière à charbon pour 70 francs."

Bientôt interdits ?

Cela dit, les poêles à charbon sont en sursis en Wallonie, l’installation de nouveaux appareils pourrait être interdite dès 2024 tout comme elle l’est depuis l’an dernier en Région bruxelloise.

Sur le même sujet

"Mon fournisseur a changé les conditions de mon contrat d’énergie à durée indéterminée": en a-t-il le droit ?

Prix de l'énergie

Chauffage électrique, au bois ou au mazout : gare aux dangers des méthodes "alternatives" pour se chauffer

Santé & Bien-être

Articles recommandés pour vous