RTBFPasser au contenu

Régions Brabant wallon

Financement de la zone de secours: le Brabant wallon défend son autonomie face à l’interventionnisme du ministre Collignon

Tanguy Stuckens, président du collège provincial, estime que le ministre Collignon n'a pas à se mêler de la gestion de la zone de secours du Brabant wallon.
27 janv. 2022 à 10:382 min
Par Hugues Van Peel

La Province du Brabant wallon a décidé d’introduire un recours au Conseil d’Etat contre une décision récente de Christophe Collignon, ministre wallon des pouvoirs locaux. Le litige concerne le budget que la province alloue au financement de la zone de secours. Explications.

Pour soulager les finances communales, la Région wallonne a souhaité que les provinces prennent à leur charge une partie du déficit des zones de secours. Dans la déclaration de politique régionale, le gouvernement a fixé l’intervention provinciale à 40% du déficit pour 2022.

Il y a quelques mois, le ministre Collignon a néanmoins estimé que ce pourcentage était insuffisant. Il a donc envoyé une circulaire pour demander que le financement de la province soit porté 43%. Les montants sont colossaux: en Brabant wallon, 40% correspondent à 7,9 millions d'euros. Pour monter à 43%, il faut ajouter 600.000 euros.

Un calcul incompréhensible?

Les autorités provinciales ont bien reçu la circulaire, mais elles n’en ont pas tenu compte dans l'élaboration de leur budget. Pour elles, ce document n'a pas de valeur contraignante. Elles estiment également que le calcul du ministre ne répond pas aux besoins de la zone.

"600.000 euros, ça ne se trouve pas sous le sabot d’un cheval, explique Tanguy Stuckens, président du collège provincial. Mais, par ailleurs, ces chiffres doivent correspondre à une réalité. Or, les chiffres calculés par le ministre ne correspondent pas à la réalité de terrain, ni au budget de la zone de secours, ni au pourcentage antérieurement calculé. Nous ne comprenons pas le mode de calcul et nous n’avons pas reçu la moindre explication à cet égard. Comment pourrait-on justifier aux citoyens, ou à qui que ce soit, qu’on inscrive des montants dans un budget sans qu’il y ait une explication un tant soit peu rationnelle? "

Respecter l'autonomie et les prérogatives de la province

Le Brabant wallon n’ayant pas respecté sa circulaire, le ministre Collignon a donc réformé le budget provincial il y a quelques semaines pour l'adapter à sa circulaire. Mais les autorités provinciales n'ont pas l'intention de se laisser faire. Elles comptent introduire un recours au Conseil d’Etat contre cette décision. Selon Tanguy Stuckens, il en va du respect de l’autonomie provinciale.

"La province doit, avec son autonomie et ses prérogatives, rentrer dans la compétence de la zone de secours, qui est un service essentiel pour les citoyens. Elle doit y consacrer des moyens importants pour soutenir les 27 communes du Brabant wallon. Mais elle ne doit pas être menottée par des montants fixés par la Région wallonne. D’autant que ces montants, je le répète, ne correspondent pas à la réalité du budget de la zone de secours du Brabant wallon. La province doit donc garder les mains libres et la Région wallonne n’a pas à s’en mêler."

Le sujet sera débattu ce jeudi soir au conseil provincial. L’idée du recours au Conseil d’Etat devrait bénéficier d’un soutien assez large parmi les élus.

Articles recommandés pour vous