RTBFPasser au contenu

Coronavirus

Fin du télétravail obligatoire : "la discussion" est indispensable pour faire revenir les travailleurs

Dossier de la rédaction

Fin du télétravail obligatoire

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

21 févr. 2022 à 10:462 min
Par Estelle De Houck sur la base d'une interview menée par François Heureux

L’odeur de la machine à café, revoir ses collègues en chair et en os, etc. : de nombreux travailleurs sont de retour en présentiel ce lundi. En effet, le télétravail n’est désormais plus obligatoire mais recommandé dans toutes les entreprises, associations et services. Alors, les entreprises seront-elles capables de faire revenir leurs employés ?

Pour certains, la fin du télétravail obligatoire peut être vécue comme une contrainte. "Il est vrai que lorsqu’on doit quitter sa cabane, retrouver des relations sociales, ça peut être compliqué. Surtout pour ceux qui sont restés en télétravail pendant deux ans de manière quasi totale", explique Catherine Choque, psychologue spécialisée en ressources humaines et consultante au CESI.

"Et puis il y a encore toute cette crainte liée au virus, cette anxiété qui va se développer. Et clairement, ça ne va pas être facile pour certains."

La cohésion d’équipe

S’il arrange certains travailleurs, le télétravail n’a pas eu que des bienfaits. Au sein de certaines entreprises, c’est la cohésion des équipes qui en a pâti. "C’est en tout cas ce que l’on entend de la part des différents managers, employeurs et ressources humaines", confirme Catherine Choque.

En effet, "ce n’est pas du tout la même chose d’avoir des réunions en distanciel, par écran interposé."

Par ailleurs, le télétravail a également mis à mal les relations entre les collègues. "Et il y a aussi beaucoup de travailleurs qui ont été engagés durant ces deux ans de crise. Certains ont donc rencontré leurs collègues par écran."

Plus de mal que de bien ?

Alors, le télétravail a-t-il apporté plus de mal que de bien ? "Cela dépend du travailleur, cela dépend aussi des organisations. Il y en a qui n’ont pas du tout été en télétravail non plus et cela a pu causer certaines tensions."

Cette crise aura en tout cas permis de questionner le travail et de l’envisager différemment. Désormais, le bien-être et toutes les questions liées à la santé mentale sont effectivement devenus des enjeux beaucoup plus importants qu’auparavant. Ce faisant, ces sujets sont progressivement sortis de la sphère privée.

"Parler de santé, de santé mentale, de bien-être au travail, de santé psychologique mais aussi d’anxiété ont été des questions importantes dans les échanges avec les employeurs et les ressources humaines."

Ce que j’ai envie de conseiller, c’est que cela se passe dans la discussion, dans l’échange et de manière participative entre l’employeur, les ressources humaines et le travailleur

Le télétravail va donc inévitablement remettre en question la manière dont nous travaillons au quotidien. "C’est déjà en route et c’est pour moi une véritable opportunité à saisir", se réjouit Catherine Choque.

"Ce que j’ai envie de conseiller, c’est que cela se passe dans la discussion, dans l’échange et de manière participative entre l’employeur, les ressources humaines et le travailleur. Parce qu’en fonction de son secteur d’activité, de son équipe, de comment on travaille et des besoins de tout un chacun, il s’agit clairement d’une question qui devra être débattue", conclut la psychologue.

Sur le même sujet

29 juin 2022 à 13:18
2 min
23 févr. 2022 à 09:00
22 min

Articles recommandés pour vous