RTBFPasser au contenu

Régions Brabant wallon

Fin du psychodrame politique à Ottignies-LLN : la motion de méfiance est rejetée, la majorité Ecolo/CDH/PS reste en place

Sur les trente conseillers présents, seuls les neuf élus libéraux (OLLN 2.0) ont voté pour la motion. Le texte a donc été rejeté.
04 févr. 2022 à 05:30 - mise à jour 05 févr. 2022 à 16:052 min
Par Hugues Van Peel

Réuni ce vendredi soir, le conseil communal d’Ottignies-Louvain-la-Neuve a rejeté la motion de méfiance visant le collège, mettant fin à la crise politique qui agite la commune depuis plus de deux semaines.

Cette motion avait été déposée conjointement par la liste OLLN 2.0 (MR), le groupe Avenir (cdH) et le PS qui avaient annoncé le 19 janvier leur intention de former une nouvelle majorité.

La situation politique a néanmoins connu un nouveau bouleversement ce mercredi. Ecolo, Avenir et PS se sont réconciliés et ont décidé de continuer à travailler ensemble jusqu’à la fin de la législature.

Lors du vote, seuls les neuf élus de la liste libérale OLLN 2.0 se sont prononcés en faveur de la motion. Les 21 autres conseillers présents (Ecolo, Avenir, PS et Kayoux) ont voté contre. Le texte a donc été rejeté.

Compte-rendu du conseil communal d'Ottignies-LLN

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Plus d'une heure d'échanges vigoureux

Avant de passer au vote, plusieurs mandataires ont pris la parole. Dans les rangs de la majorité, Yves Leroy (conseiller Avenir) et Abdel Ben El Mostapha (échevin PS) ont reconnu que le déroulement de cette affaire n’avait pas été très glorieux. De son côté, la bourgmestre Ecolo Julie Chantry a remercié ses partenaires d’avoir maintenu le contact. Elle a aussi salué les habitants de la commune qui se sont mobilisés, notamment via une pétition, pour défendre le maintien de la majorité en place.

Dans l’opposition, les élus de la liste OLLN 2.0 ont sévèrement critiqué l’attitude des groupes Avenir et PS qui les avaient sollicités pour former une nouvelle majorité avant de se rétracter. "Je vous plains, vous allez devoir voter contre votre propre signature et manger votre propre parole", a notamment déclaré leur chef de file Nicolas Van der Maren.

Ecolo en a également pris pour son grade. Dans son intervention, le conseiller Cédric Jacquet a dénoncé "un marchandage entre présidents de partis, en faveur d'une coalition qui ne fonctionne plus et contre les intérêts de la ville d'Ottignies-Louvain-la-Neuve".

Les échanges, assez vigoureux, ont duré plus d'une heure et certaines interventions ont été applaudies par une partie des personnes présentes dans le public. Plusieurs dizaines d'autres habitants de la commune avaient pris place dans la salle du centre culturel d'Ottignies où le conseil était retransmis en direct.

Sur le même sujet

20 avr. 2022 à 08:00
1 min
03 févr. 2022 à 16:00
2 min

Articles recommandés pour vous