RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Fin du certificat pour les absences d'un jour : l'UCM salue l'exemption des PME

Fin du certificat pour les absences d'un jour: l'UCM salue l'exemption des PME
04 juin 2022 à 12:51Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Anthony Roberfroid

L'Union des Classes moyennes (UCM), qui n'avait pas caché son opposition concernant la fin de l'obligation de remettre un certificat médical pour les absences de courte durée au travail, salue samedi le fait que les PME en aient été exemptées. La mesure, décidée vendredi par le gouvernement fédéral, ne vaut en effet que pour les entreprises de plus de 50 travailleurs.

"Les PME restent donc à l'abri d'une disposition qui ouvre la porte aux abus", commente l'UCM dans un communiqué publié samedi. "Si tout travail mérite salaire, tout salaire mérite travail. La maladie est une exception puisque le premier mois d'absence est à charge de l'employeur. La contrepartie indispensable est la présentation d'un certificat médical. Il est normal qu'une personne qui se sent mal au point de ne pas pouvoir travailler consulte un praticien", poursuit Thierry Evens de l'UCM. 

L'organisation patronale a par ailleurs salué l'accord intervenu sur les frais de déplacement professionnels, qui "incite" mais "ne contraint pas" les employeurs à les majorer. "C'est une utilisation intelligente de l'enveloppe de 30 millions d'euros destinée à amortir la hausse du prix de l'essence et du diesel pour les salariés", estime l'UCM. 

L'UCM juge, en revanche, "incompréhensible" l'interdiction de licenciement pendant neuf mois pour les malades de longue durée. "Dans un certain nombre de cas, il est clair dès le début de l'incapacité de travail que la réintégration ne sera pas possible. Il est donc inutile de continuer à imposer des charges, même réduites, à des employeurs privés d'un collaborateur, qui ont souvent besoin de le remplacer", pointe l'organisation.

Sur le même sujet

Plus besoin de certificat médical pour les absences d'un jour, les PME non-concernées par la mesure

Sans les certificats de courte durée, les employeurs pourront-ils faire confiance aux employés ?

C'est vous qui le dites

Articles recommandés pour vous