RTBFPasser au contenu
Rechercher

Fin de l'Apple Daily : "Triste jour" pour la liberté de la presse à Hong Kong témoigne Joe Biden

Le président américain Joe Biden a dénoncé jeudi un "triste jour" pour la liberté de la presse dans le monde après la fermeture de l’Apple Daily, quotidien de Hong Kong critique du pouvoir chinois, à la suite de pressions des autorités.

"Les habitants de Hong Kong ont le droit à la liberté de la presse", a souligné le président démocrate dans un communiqué, dénonçant les attaques de Pékin contre "les institutions démocratiques" de Hong Kong. L’Apple Daily, quotidien pro-démocratie contraint de cesser de paraître, est un "bastion vraiment nécessaire du journalisme indépendant", a estimé le président américain.


►►► À lire aussi : Les Hongkongais s’arrachent la dernière édition du journal Apple Daily


 

Hong-Kong/ Chine: file pour acheter le dernier "Apple Daily" le 24 juin 2021

Hong-Kong/ Chine: file pour acheter le dernier "Apple Daily" le 24 juin 2021

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Joe Biden a demandé à Pékin de libérer les journalistes et les responsables du secteur des médias récemment arrêtés à Hong Kong.

Le rédacteur en chef adjoint de l’Apple Daily, Chan Pui-man, a par exemple été arrêté la semaine dernière pour atteinte à la sécurité nationale. Le propriétaire du quotidien, le magnat de la presse Jimmy Lai, est lui en détention pour son implication dans des manifestations en 2019 en faveur de la démocratie. Il est également inculpé en vertu de la loi sur la sécurité nationale, passible de la prison à vie. D’autres dirigeants du journal ont été arrêtés et les avoirs du quotidien gelés.

"Faire du journalisme n’est pas un crime", a écrit Joe Biden dans son communiqué.

Sur le même sujet

Hong Kong: l'ex-quotidien Apple Daily obtient la "plume d'or" de la liberté de la presse

Hong Kong, Ouïghours… : le Parlement européen appelle l’UE à refuser les invitations de Pékin pour les JO d’Hiver 2022

Articles recommandés pour vous