RTBFPasser au contenu

Cinéma

"Fils de...": une ex-star porno, entre tournages X et préparation des biberons

"Fils de"
27 oct. 2014 à 10:342 min
Par ved

Avec 600 films X à son actif dans les années 90 couronnés par un "Hot d'Or" du meilleur acteur européen, HPG, 48 ans, veut prouver, avec deux carrières successives et qu'il souhaite étanches, que les stars du porno sont des gens (presque) comme les autres, avec une vie normale en dehors des plateaux de films de "divertissement pour adultes".

D'ailleurs, sur le site officiel de HPG (des initiales connues au-delà du X), il y a deux accès bien distincts: "acteur, producteur, réalisateur films traditionnels" et "acteur, réalisateur, producteur films X".

En 2006, HPG s'est distingué dans la sélection de la Quinzaine des Réalisateurs pour un premier film non pornographique, "On ne devrait pas exister", long métrage au style déjanté en forme de réquisitoire contre l'ostracisme de la profession cinématographique envers le milieu du X.

"Ma libido fait partie de ma vie. Je suis un être libidineux mais doué de raison. Le cinéma est affaire de passion, porno ou pas", confiait alors à l'AFP ce personnage excentrique à l'écran comme à la ville, "à la recherche de ses faiblesses et pas de sa force".

Face à la paternité

Dans "Fils de...", HPG se met en scène dans sa vie de tous les jours, à son domicile, avec sa compagne et leurs deux jeunes enfants.

Alors qu'il s'apprête à commencer le tournage d'un film X, Hervé-Pierre Gustave assiste, médusé, aux premiers pas de son fils. Pour Gwen, qui partage sa vie, c'est l'occasion de le mettre au pied du mur: soit HPG continue seul sa vie d'acteur porno, soit il prend ses responsabilités et devient un papa normal.

Réalisé avec peu de moyen, "Fils de...", au style tragi-comique assumé, interroge sur le statut de l'acteur porno face à sa vie conjugale et surtout face à la paternité. L'ancien "hardeur" tente de trouver des réponses en conversant avec des proches, dont le chanteur Christophe, un ami de longue date.

"Mon père ne veut plus me voir parce que je fais ce métier. Je vais faire en sorte que mes enfants ne réagissent pas de la même façon!", explique HPG. "Avoir des enfants n'a pas changé ma vie en profondeur. J'avais déjà une vie sociale assez limitée. Maintenant, je sors encore moins. Je leur consacre tout mon temps, en dehors du boulot", raconte l'acteur, qui change les couches et donne les biberons dans "Fils de...".

"+Fils de...+ n'est pas un film thérapeutique. C'est d'abord une comédie qui a la forme d'un documentaire. Je l'ai réalisé sans calcul. Je n'utilise pas la caméra pour aller mieux, me trouver des excuses...", assure-t-il.

"Mon film n'est pas ambigu, j'ai pris soin de rendre hermétiques mes deux vies", prévient-il. "Si certains spectateurs trouvent le film choquant ou s'ils estiment que mes enfants grandissent dans un milieu inconvenant, je comprendrai: j'ai l'habitude des censeurs!"

 


AFP Relax News

Sur le même sujet

13 oct. 2014 à 15:42
1 min
13 oct. 2014 à 08:15
1 min

Articles recommandés pour vous