RTBFPasser au contenu
Rechercher

Culture Club

FIFA, une licence populaire qui jongle entre l’opération marketing et la fenêtre pour l’Esport

03 juin 2021 à 14:30Temps de lecture3 min
Par Brandon Fina

FIFA est LA référence ultime des jeux vidéo. Premièrement édité en 1993 par le studio de développement américain Electronic Arts, la simulation de football a évolué au fil des consoles. Le jeu est devenu de plus en plus réaliste, les fans sont devenus de plus en plus nombreux. Et même si le business et le marketing tendent à prendre le dessus au détriment de la volonté des fans, FIFA a pris une place primordiale au sein des compétitions E-sports. À l’approche de l’UEFA Euro 2020, Culture Club revient sur la licence de sport le plus populaire.

Loading...

Pourquoi FIFA est si populaire ?

Le jeu a été une incroyable révolution à sa sortie ! En plus d’utiliser une 3D très nouvelle, il pouvait se targuer d’avoir la licence officielle de la Fédération Internationale de Football Association, la FIFA quoi ! Vous imaginez, pouvoir jouer avec Marc Wilmots ? ! Le jeu de sport était déjà très fédérateur mais avoir les vrais joueurs rend les matchs encore plus intenses.
FIFA 1 – Concurrence 0 !
Et si FIFA fonctionne mieux que les autres jeux de sport, c’est tout simplement parce que c’est du football ! Ça reste quand même le sport le plus populaire au monde grâce à son accessibilité dès le plus jeune âge. Et pour la jouabilité c’est pareil, n’importe qui peut facilement arriver à enchaîner des passes pour aller marquer un but. Pour comparer, je ne sais toujours pas marquer un panier sur ma console et j’ai pourtant des années de basket au compteur. Rien que pour cela, FIFA 2 – Concurrence 0 !
Dernier argument qui penche pour FIFA : ils investissent suffisamment pour s’assurer que les licences leur appartiennent exclusivement. C’est de bonne guerre entre les jeux de sport, mais le budget n’étant pas équivalent, avantage FIFA 3 – Concurrence 0 !
Score final, mais ce dernier goal est discutable quand on se demande comment EA a massivement rempli les caisses…

Comment FIFA est devenu un jeu marketing ?

FIFA Ultimate Team
FIFA Ultimate Team FifPlay

La réponse est en trois lettres : F U T ! FUT ou FIFA Ultimate Team, c’est le mode de jeu qui pousse à casser sa manette. Vous savez, ces photos de manettes à travers un écran, à travers une table en verre, à travers tout ce qu’elle peut transpercer en fait ! FUT est tout simplement le mode de jeu le plus frustrant qui puisse exister pour un joueur. Il vous permet de créer votre équipe de rêve et de participer à des compétitions officielles en ligne. Mais pour posséder la meilleure équipe, il faut soit beaucoup jouer, soit mettre é-nor-mé-ment d’argent ! Et pour épicer un peu le tout, l’obtention des joueurs se fait par un système de hasard monétisé, ce qu’on appelle les lootbox. Une pratique devenue de plus en plus réputée au sein des entreprises de jeu vidéo pour se faire un max de thunes. Rassurez-vous, la Belgique a acté une loi les interdisant sur le territoire, vous ne pourrez plus vous endetter "par inadvertance" à cause de FIFA ! Vous l’aurez donc compris, FIFA se fait beaucoup de bénéfice. Et cela a de quoi frustrer les fans qui leur reprochent de ne pas assez se renouveler. Pourtant le prix augmente de plus en plus, à tel point que le dernier FIFA en date coûte 70 euros !!! Après tout, s’il n’y a plus de concurrence, pourquoi chercher à améliorer le produit que tout le monde va acheter ?

L’Esport comme dernier espoir

OHL contre Anderlecht sur FIFA
OHL contre Anderlecht sur FIFA Proximus

Electronic Arts l’a bien compris, les consommateurs n’ont pas le choix que d’acheter la dernière édition. Malgré tout FIFA reste un jeu qui permet une certaine visibilité à condition d’être assez bon. Ça reste quand même un des jeux vidéo les plus en vue et il est plutôt bien mis en avant sur la scène Esport, une scène qui se remplit de plus en plus chaque année à travers différents jeux compétitifs comme League Of Legends, Fortnite ou FIFA ! En plus de pouvoir participer à des tournois via son équipe sur FUT, il est également possible de représenter une structure voire un club existant. C’est le cas près de chez nous avec Zakaria "Zak" Bentato, fier représentant du Sporting d’Anderlecht et de la Belgique à l’international sur FIFA. C’était un phénomène que l’ancienne génération a eu du mal à accepter, mais le constat est clair : l’Esport se rapproche de plus en plus au sport en tant que tel. Que ça soit dans l’aspect de la communication, des contrats, des compétitions mais également des préparations à ces compétitions. Certaines structures vont jusqu’à exiger une condition physique saine à leurs joueurs pros. Et pour ceux qui doutent encore de l’appellation "Esport", notez que deux jeux ont été choisis pour les Jeux Olympiques de Tokyo : Rocket League et Street Fighter V. Qui disait que les jeux vidéo c’était simplement jouer à sa console à longueur de journée ?

 

 

Retrouvez l’avis de Tanguy dans le Doss'

Articles recommandés pour vous