RTBFPasser au contenu

Concours Reine Elisabeth

« Fidl » de Kimmo Hakola : « J'ai eu envie de rendre hommage à cette tradition du violon »

Kimmo Hakola
22 mai 2019 à 08:551 min
Par François Caudron

Fidl signifie « violon » en Yiddish. C'est également le titre donné à l'oeuvre imposée que les finalistes du Concours Reine Elisabeth devront tous interpréter. Une oeuvre composée par le finlandais Kimmo Hakola. 

Dernière ligne droite pour le Concours Reine Elisabeth. Les douze finalistes, qui seront accompagnés par Hugh Wolff et le Brussels National Orchestra, interpréteront tous « Fidl », l’imposé de la finale, une œuvre pour violon et orchestre.

Kimmo Hakola est né en 1958 à Jyväskylä en Finlande. Il a étudié la composition avec Einojuhani Rautavaara à l’Académie Sibelius. Son parcours est marqué par de nombreuses distinctions dont deux à la tribune des compositeurs de L’UNESCO. Il a composé six opéras, deux oratorios mais aussi des œuvres orchestrales, des concertos, des œuvres chorales, vocales et de la musique de chambre. Sa musique reflète un pouvoir dramatique sans compromis et une qualité musicale exceptionnelle.

Fidl : L’imposé de la finale s’intitule Fidl, ce qui signifie « violon » en Yiddish. En lui donnant ce titre, Kimmo Hakola a voulu rendre hommage à cette longue tradition du violon, il s’inspire également des lauréats qui ont marqué l’histoire du concours, David Oistrack notamment.

Interview de Kimmo Hakola

Au micro de François Caudron

Sur le même sujet

23 mai 2019 à 12:26
1 min

Portrait de Ioana Cristina Goicea

Concours Reine Elisabeth
22 mai 2019 à 14:55
1 min

Articles recommandés pour vous