RTBFPasser au contenu
Rechercher

Culture & Musique

Fête de la Musique : "La musique doit recréer l’Union européenne car la musique, c’est du langage universel"

Les représentants des 20 salles de concerts membres de Liveurope se sont donné rendez-vous à l’Ancienne Belgique le 12 mai dernier pour fêter l’Europe en musique.
18 juin 2022 à 05:00 - mise à jour 18 juin 2022 à 15:19Temps de lecture4 min
Par Catherine Tonero

En ce week-end de fête de la musique, coup de projecteur sur un secteur que l’Union européenne souhaite mieux soutenir. Compétence soft de l’Europe, constitutive de sa diversité culturelle, la musique fait partie des "secteurs culturels et créatifs" dont le budget a été renforcé pour la période 2021-2027.

Ces financements permettent notamment à des structures comme Liveurope d’exister. Cette initiative soutient, depuis Bruxelles, les salles de concerts qui produisent des artistes européens émergents. Après une pause due à la crise sanitaire, elle organisait le mois dernier son "Europe Day" annuel à l’Ancienne Belgique qui coordonne le projet.

Liveurope : +63% de talents européens

Un public très européen a pris place ce soir-là dans la salle iconique de la capitale belge. Ce sont les programmateurs de vingt autres salles de concerts à travers l’Europe, toutes membres de Liveurope. "Il s’agit un projet né en 2014 avec le soutien de la Commission européenne", explique Elise Phamgia, sa coordinatrice, "un projet né de l’appétit de l’Ancienne Belgique de créer des collaborations avec des salles de concerts un peu partout en Europe, pour promouvoir une plus grande proportion de jeunes talents européens".

Concrètement, ces salles perçoivent environ 1000 euros par artiste émergent européen programmé. Grâce à ce réseau, elles en produisent 63% de plus en moyenne. De nouveaux talents qui ont rarement les ressources et le réseau nécessaires, pour se faire connaître et entamer une tournée à l’étranger.

"Faire venir un artiste de Pologne en concert à Lille, pas si simple"

Marcus Carbon représente l’Aéronef à Lille, co-organisateur de l’évènement : "Imaginons, je suis à Lille et j’ai un artiste émergent qui vient de Pologne. Le faire venir, ce n’est pas si simple, devant un public qui ne le connaît pas forcément. Grâce à l’aide de l’Europe et de Liveurope, on va pouvoir booker ce groupe, ça va nous coûter un peu moins cher, ça va nous aider à payer les déplacements etc. On peut ainsi proposer à notre public des artistes qu’ils n’auraient pas forcément entendu ailleurs".

Loading...

Le jazz mélancolique et envoûtant de la chanteuse belge Naïma Joris ouvrait cette soirée, parallèlement à des rencontres et discussions destinées aux professionnels de la musique.

"La culture ne reçoit pas ce qu’elle mérite"

L’initiative qui a rassemblé quelque 3000 personnes sur deux jours est soutenue par le Cultural Creators Friendship Group, un groupe de 27 eurodéputés de divers partis, réunis autour de la promotion de la culture. "J’ai décidé de m’engager en politique car je ressentais que les politiciens ne voient pas cet outil inestimable qu’ils ont entre les mains", explique son cofondateur et ancien acteur, l’eurodéputé Alexis Georgoulis qui l’affirme : "La culture ne reçoit pas ce qu’elle mérite. La musique doit recréer l’Union européenne car la musique, c’est du langage universel".

La musique fait partie, avec l’audiovisuel ou le cinéma, des secteurs culturels et créatifs soutenus par le programme Europe créative. Budget total : 2,4 milliards d’euros pour la période 2021-2027. Une enveloppe record mais qui reste marginale pour cette compétence d’appoint de l’Union, rappelle Elise Phamgia : "C’est un programme qui pèse 0,2% du budget total de l’Union européenne. C’est un peu plus que sur les précédents programmes, il y a un progrès et il faut le saluer, mais il y a effectivement un potentiel à faire plus".

0,2% du budget total de l’UE

D’autant pour le secteur du Live, parmi les plus impactés par la crise sanitaire, détaille encore la coordinatrice de Liveurope : "Il y a eu une perte estimée à 90% des revenus pour le secteur du live et de la musique, ce sont des pertes qui, encore aujourd’hui, ont un impact sur les possibles prises de risques des salles de concert en termes de programmation".

Impactée aussi, la diversité sur scène. Une valeur chère à l’Europe qui soutient plus spécifiquement la musique via le cadre " Music Moves Europe". Susanne Hollmann, cheffe d’unité adjointe en charge de la politique culturelle à la Commission européenne, explique : "Nous finançons des projets de coopération à petite échelle et des études pour mieux connaître des domaines où nous manquons de données ", précise-t-elle. " Nous essayons aussi d’influencer les développements d’autres politiques en attirant l’attention sur ce qui est important pour le secteur de la musique, pour mieux prendre en compte ses préoccupations".

Deva, lauréate Music Moves Europe Award

Loading...

"Incroyable de voir que ma musique hongroise puisse autant toucher

Deva est une chanteuse hongroise de 21 ans. Elle compose de la musique électronique, emprunte d’éléments folk de Hongrie. En janvier dernier, l’artiste a remporté un Music Moves Europe Award, prix visant à accélérer les carrières internationales d’artistes émergents du vieux continent face à l’imposante scène anglo-américaine. "Ça m’a donné beaucoup d’énergie", explique-t-elle, "que des gens qui travaillent dans l’industrie musicale et écoutent beaucoup de musique m’aient choisie en tant qu’artiste talentueuse… C’est très motivant".

C’est grâce à Liveurope que la chanteuse a pu commencer à tourner à l’étranger, avec un premier concert en Slovénie et un échange avec le public qui l’a particulièrement marquée : "Ils ne comprenaient pas les paroles mais ils ont vraiment apprécié. C’était ma première expérience hors de Hongrie, et c’était pour moi incroyable de voir que de la musique hongroise puisse toucher le cœur de personnes qui ne sont pas hongroises".

La musique comme langage universel, emblème de la diversité culturelle d’une Europe qui peut aussi parler à ses citoyens et les rassembler, à travers sa riche mosaïque d’artistes.

Articles recommandés pour vous