RTBFPasser au contenu
Rechercher

L'info culturelle

Festival d’Art de Huy, promenade musicale qui fera entendre les musiques et voix du monde

Le journal des festivals

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le Festival d’Art de Huy consacré aux musiques et aux voix du monde se déroule entre le mercredi 17 et le dimanche 21 août. Il se décline en quatre soirées, du mercredi au samedi, qui proposent chacune un concert sur la Place Verte et deux concerts à l’Espace St-Mengold. Une promenade musicale investit cinq autres lieux, le dimanche. Les cinq concerts se donnent à 15h et à 16h. Le spectateur choisit d’écouter deux concerts.

Quatre soirées

Lors des soirées, le festival explorera notamment l’Irlande et les terres celtes avec Yule, quatre voix celtiques accompagnées par Pascal Chardome (guitare/piano), Didier Laloy ( accordéon diatonique), Damien Chierici (violon). Des flûtes irlandaises et une petite cornemuse sont d’autres instruments indispensables ! (le jeudi 18 août à 21h30). Autre contrée, Cuba ! avec Ana Carla Maza, voix et violoncelle, dans un répertoire qui allie le jazz, la musique classique et les couleurs d’Amérique latine. (le vendredi 19 aout à 20h) … avant d’entendre la soprano Céline Scheen dans Kora baroque qui mêle le répertoire baroque aux sonorités africaines de la kora. La kora de Mamadou Dramé et la guitare de Karim Baggili sont les deux autres voix du concert (le vendredi à 21h30).

Une promenade musicale

La promenade dominicale propose cinq rendez-vous.

Le luth oriental de Tarek Al Sayed (Syrien) et Shahab Azinmehr (Iranien) résonnera sur le bateau Val Mosan.

Un chanteur et multi-instrumentiste du Burkina Faso, Kaito Winse, suscitera l’écoute à la galerie Juvénale.

Le duo Ruut d’Estonie mêlera deux voix de femme au son d’une cithare estonienne à l’église Saint-Pierre.  

Le trio vocal Pletenitsa qui réunit une Bulgare, une Belge et une Néerlandaise fera vibrer les cordes sensibles à la chapelle Saint-Quirin.

La gare Saint-Hilaire se transformera en pub irlandais avec Gerry Muray (accordéon) et Rudy Velghe (violon).

Une carte blanche

Parallaxe est une carte blanche donnée à Damien Chierici. Le violoniste associé à la scène rock liégeoise joue de l’amplification du son. Son violon peut sonner comme une guitare électrique. Il associera dans la création de ce spectacle ses acolytes pop/rock : le guitariste Jean-Paul Kasprzyk, le batteur Olivier Cox, la basse Bernard Thoorens et le claviériste Quentin Nguyen. Il jettera un pont entre les genres musicaux en associant des musiciens folk/world - l’accordéoniste Didier Laloy et le singer-songwriter irlandais Liam O’Maonlai – et des instrumentistes classiques - le tromboniste Nicolas Villers (Opera Royal de Wallonie), le trompettiste Antoine Dawans et le saxophoniste/clarinettiste/ flutiste Clément Dechambre, la violoncelliste Christelle Heinen (OPRL) et le percussionniste français Moran Le Bars (CNSM de Lyon).

Parallaxe est une expérience d’écoute qui invite à  changer de position pour observer ou écouter et pour s’immerger dans un univers musical transgenre (Couvent des Frères Mineurs, le samedi 20 août à 21h30).

Emmanuelle Greindl, la programmatrice du Festival d’Art,  au micro de Pascal Goffaux.

Festival d’Art de Huy, musique & voix du monde.

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous