Regions

Ferrero demande à l’Afsca l’autorisation pour relancer sa production à Arlon

L’usine d’Arlon s’est vue retirer son autorisation de production suite à la présence de salmonelles dans des produits de la gamme Kinder.
04 mai 2022 à 17:28Temps de lecture1 min
Par Louis Matagne

Ferrero a officiellement introduit une demande auprès de l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) afin de relancer la production de chocolat sur le site d’Arlon.

Cette demande formelle a eu lieu à l’issue d’une réunion entre les deux acteurs. Elle portait sur le "plan de redémarrage" du chocolatier pour son usine arlonaise, actuellement soumise à un grand nettoyage impliquant une grande partie du personnel.

"Concrètement, cela signifie que nos experts vont se rendre dans l’usine d’Arlon la semaine prochaine pour examiner en détail les documents et les mesures décrites dans le plan de relance de Ferrero, explique la porte-parole de l’Afsca, Aline Van den Broeck. A l’issue d’un examen approfondi et dans le scénario le plus favorable, l’Afsca donnera dans un premier temps une autorisation de production temporaire de trois mois." Autrement dit, pour une éventuelle mise sur le marché, il faudra encore attendre que des contrôles supplémentaires soient effectués par l’agence après la reprise de la production. 

Au-delà du premier contrôle prévu la semaine prochaine, le timing précis de la reprise n’est pas encore connu. Mais on sait que l’Afsca a un délai de 30 jours pour répondre à la demande d’autorisation, et que Ferrero souhaite relancer son usine dès la mi-juin.

Pour rappel, l’usine Ferrero d’Arlon a été fermée la 8 avril dernier par l’Afsca suite à un souci bactérien (présence de salmonelle dans des produits Kinder).

Sur le même sujet

L'AFSCA rappelle des épices pour couscous de la marque Abido Spices

Belgique

Chez Ferrero, les perquisitions n'auront aucun impact sur le processus de redémarrage de l'entreprise

Regions Luxembourg

Articles recommandés pour vous