Cyclisme

Fernando Gaviria infecté par le coronavirus

Fernando Gaviria

© YUZURU SUNADA - BELGA

04 mars 2020 à 09:13 - mise à jour 04 mars 2020 à 09:13Temps de lecture1 min
Par Laurent Bruwier avec Belga

Six personnes - coureurs et non coureurs - ont été testées positives au coronavirus pendant le Tour des Émirats arabes unis. La Gazzetta dello Sport ainsi que certains médias colombiens annonçaient un coureur colombien parmi les six. On connaît désormais son identité. Il s'agit du sprinter Fernando Gaviria de UAE Team Emirates. Le coureur a été hospitalisé samedi. Il est actuellement le seul coureur colombien en quarantaine à Dubaï. La famille du sprinter a réagi dans les médias colombiens. Cependant, ils ne disposent pas d'autres informations. "Nous n'avons pas le droit de parler à Fernando et nous ne sommes au courant de rien", a déclaré le père Hernando Gaviria. "Donc nous ne savons pas non plus s'il a contracté le virus."

Les équipes Cofidis et Groupama-FDJ confinées

Deux coureurs russes de la formation Gazprom ainsi qu'un membre allemand du staff ont également été diagnostiqués positifs.

"Ils sont entrés en contact avec les deux personnes infectées détectées précédemment lors de cette course cycliste", a avancé le gouvernement. "Les patients sont maintenant suivis selon les procédures prescrites par l'Organisation mondiale de la santé (OMS)", a précisé le MoHAP.

Officiellement, il n'y a pas encore eu de nouvelles des personnes infectées, mais UAE Team Emirates, Cofidis, Groupama-FDJ et Gazprom, sont les seules quatre équipes encore en quarantaine dans leur hôtel à Dubaï. Les équipes françaises Cofidis et Groupama-FDJ qui étaient logées au même étage que la formation russe sont obligées de rester en quarantaine jusqu'au 14 mars. 

"Nous venons d'apprendre que nous sommes officiellement mis en quarantaine, a priori jusqu'au 14 mars", explique via les réseaux sociaux Thierry Vittu, le président de la formation.

"Certes l'échéance est lointaine (encore que ce n'est que 10 jours) mais d'une certaine manière, c'est une sorte de soulagement", poursuit-il. "(...) Ce qui était difficile à vivre jusqu'ici était l'absence d'échéance et l'attente permanente d'un dénouement proche qui n'arrivait jamais", ajoute-t-il.

Coronavirus vs grippe saisonnière

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous