Fermeture des théâtres et cinémas: Annelies Verlinden envisage de faire marche arrière

© Tous droits réservés

28 déc. 2021 à 19:39 - mise à jour 28 déc. 2021 à 20:15Temps de lecture2 min
Par Adeline Louvigny et Nesrine Jebali avec agences

C’est un soulagement pour les salles de théâtre qui peuvent rouvrir mais c’est par contre une véritable gifle pour le Comité de concertation. Ce mardi, le Conseil d’État a remis les pendules à l’heure en suspendant l’arrêté royal obligeant les salles de théâtre à fermer, suite aux décisions du CodeCo de ce mercredi 22 décembre.

En réaction, la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) a proposé de revenir à la situation qui prévalait avant le dernier Comité de concertation, à savoir une ouverture limitée du secteur de la culture, avec pass sanitaire et masques. Un conseil des ministres restreint s'est tenu ce mardi soir, et a finalement décidé de suivre la suggestion de la ministre de l'Intérieur.


►►► À lire aussi : La réouverture des théâtres est un véritable soulagement pour le secteur


En tant que ministre de l’intérieur, Annelies Verlinden est responsable de l’arrêté royal qui a réglementé la fermeture d’une partie du secteur culturel, et qui a été partiellement suspendu par le Conseil d’État. Au micro de la VRT, elle a souligné que l’arrêté royal avait "de nombreux auteurs", et qu’il a été décidé par différents gouvernements et ministres de la culture.

Réunion du gouvernement fédéral ce mardi soir

"Nous devons maintenant analyser correctement l’arrêt", a déclaré la ministre. "Le secteur culturel a fait entendre sa voix haut et fort. Nous devons en tenir compte. Sur la base de la décision, nous devons voir ce que nous pouvons faire."

Une possibilité évoquée est de revenir à la situation où les mesures décidées par le CodeCo de début décembre étaient en vigueur, c’est-à-dire qu’il était possible d’assister aux spectacles avec un nombre limité de personnes.


►►► À lire aussi : Fermeture des cinémas et théâtres : les actions en justice sont maintenues, après une première victoire au Conseil d'État


"En ce qui me concerne, l’une des propositions possibles serait de revenir aux mesures antérieures au dernier comité de consultation. De cette manière, un certain nombre de spectacles dans le secteur pourront à nouveau avoir lieu de manière limitée et sûre. Avec les mesures nécessaires, car la variante omicron est en augmentation".

Le gouvernement fédéral se réunira à cet effet mardi soir, mais la ministre de l’Intérieur laisse entendre que cette question relève également de la compétence des autres gouvernements au sein d’un comité consultatif. "Bien sûr, cela sera discuté plus tard dans la soirée avec le gouvernement et, en ce qui me concerne, avec tous les autres gouvernements dans un nouveau comité de consultation, afin que nous puissions prendre une nouvelle décision de manière soutenue."

Objectif : rectifier le tir

Le Conseil d’Etat oblige donc les membres du Codeco à se réunir d’urgence pour amener de la cohérence dans les décisions prises le 22 décembre dernier.

Rectifier le tir, c’est donc l’une des priorités souhaitée par le Conseil d’Etat pour éviter de perdre davantage l’adhésion des citoyens à la politique du Codeco.

Sur le même sujet :

Fermeture des lieux culturels / décision suspensive du conseil dEtat

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous