RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Fermeture de l'espace aérien aux compagnies russes: un impact direct sur Liege Airport

La fermeture de l'espace aérien aux compagnies russes a un impact direct sur l'aéroport de Liège

Les combats se sont poursuivis cette nuit entre forces russes et ukrainiennes. Après la menace nucléaire brandie par Vladimir Poutine, les Européens haussent le ton, et ce n'est pas sans conséquences pour la région liégeoise.

On s'y préparait

Depuis minuit, plus aucun avion russe ne peut en effet voler dans le ciel de l'union européenne. Cette fermeture de l'espace aérien belge aux compagnies russes impacte directement l'aéroport de Liège puisque deux compagnies aériennes russes desservent l'aéroport de Bierset. Elles assurent actuellement une douzaine de vols par semaine, pour amener du fret en région liégeoise.

Il s'agit de la compagnie Atran et surtout d'Airbridge Cargo. L'an dernier, elle a représenté à elle seule près d'un douzième du volume total de l'aéroport. Elle a contribué à en faire la plaque tournante de l’organisation mondiale de la santé, au plus fort de la crise sanitaire. Elle se charge notamment d'acheminer des masques chirurgicaux et des respirateurs en provenance de Chine, avec escale en Russie.

La fermeture de l'espace aérien belge aux compagnies russes, c'est une mesure à laquelle s'attendait l'aéroport de Liège, comme le précise Christian Delcourt, son porte-parole: "Depuis le début de la guerre entre la Russie et l'Ukraine, on se doutait bien que les compagnies russes allaient être interdites d'occuper le ciel partout en Europe, pas seulement en Belgique, et pas seulement chez nous. On s'y préparait, ce n'est pas une surprise."

Des conséquences sur toute la chaine logistique

En termes de chômage économique, cela risque d'avoir évidemment un impact: "Il est clair que quand on dit à une compagnie aérienne de ne plus venir, ça a des conséquences non seulement sur l'emploi des pilotes, mais nous, on ne va évidemment plus pouvoir mettre de carburant à bord des avions, donc ça veut dire que ça va avoir un impact sur notre mise à bord de fuel, ça va avoir des impacts sur la manutention. Par rapport aux marchandises, tant pour l'embarquement que pour le débarquement, ça va avoir toute une série de conséquences sur les camionneurs qui transportaient ces marchandises. Bien sûr toute la supply chain subit des conséquences de ce genre de décision."

 

Un avion d'Atran a encore décollé ce dimanche midi. Un autre d'Airbridge Cargo a suivi en milieu d'après-midi. Les compagnies russes disposent de 24 heures pour faire rentrer leurs appareils au pays.

Sur le même sujet

La Russie ferme aussi son espace aérien aux compagnies aériennes européennes. Quelles conséquences pour les voyageurs ?

Politique

Articles recommandés pour vous