Regions Namur

Féminicide d’Assesse : Luc Nem condamné à 25 ans de prison pour le meurtre de Marielle Tournay

© RTBF

03 déc. 2021 à 14:53Temps de lecture1 min
Par Benjamin Brone

Le procès s’achève à la cour d’assises de Namur. Au terme d’une semaine de débats, Luc Nem (40 ans) écope d’une peine de 25 ans de prison pour le meurtre de Marielle Tournay.

Le jury populaire a donc suivi le réquisitoire du parquet sans retenir la moindre circonstance atténuante. "Luc Nem est une bombe à retardement", avait prévenu, l’avocate générale, évoquant le risque de récidive de l’accusé, son caractère instable et impulsif.

De son côté, l’avocat de la défense avait demandé aux jurés de ne pas dépasser les 15 ans de réclusion. "Ce n’est pas le procès de toutes les violences intrafamiliales", a rappelé Jean Sine, lors de sa réplique.

Le procès a mis en évidence, la relation toxique qu’entretenaient les deux amants et la violence récurrente dont la victime faisait l’objet depuis leur rencontre, trois ans plus tôt. Les débats ont aussi démontré le rôle néfaste d’une consommation excessive d’alcool au sein du couple, la fragilité de la victime et la dépendance psychologique, financière et affective qui les liait.

L’accusé a émis des regrets. Depuis le début du procès, il ne nie pas les faits qui lui sont reprochés mais il prétend ne pas se souvenir de tout et notamment de la lettre, retrouvée à proximité du corps de Marielle Tournay. Dans cette missive, elle annonçait son intention de rompre la relation. Selon les parties civiles, cette lettre aurait pu être à l’origine du déchaînement de violence de l’auteur.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous