RTBFPasser au contenu

Belgique

Fedasil retire sa circulaire, E. Huytebroeck réagit

Fedasil retire sa circulaire, E. Huytebroeck réagit
24 oct. 2009 à 13:522 min
Par Belga/RTBF

Fedasil insiste cependant pour les Communautés prennent en charge ces mineurs d'âge, comme cela leur incombe.

Les deux centres d'observation et d'orientation (COO) qui leur sont spécialement dédiés peuvent en accueillir une centaine, mais leur nombre est actuellement de 200 et ces jeunes sont donc hébergés dans des structures pour adultes, sans encadrement adapté.

Un autre problème se pose au niveau de l'identification, par le service Tutelle, des jeunes étrangers dont l'âge n'est pas clairement établi. La procédure prend beaucoup de temps et les jeunes restent donc longtemps dans les centres, relève-t-on chez Fedasil.

L'agence fédérale ne met pas en cause la décision du ministre Courard, qui a demandé vendredi le retrait de la circulaire et rappelé que le financement obtenu en vue de l'accueil des demandeurs d'asile apportera des solutions à moyen terme.

"La collaboration avec le cabinet du ministre Courard est très bonne, mais dans la réalité, il n'est pas facile d'ouvrir de nouveaux sites, cela prend du temps alors qu'il manque plus d'un millier de places adaptées pour les demandeurs d'asile", relève-t-on.

"Intenable de tout renvoyer aux Communautés"

La Communauté française s'investit déjà beaucoup dans l'accueil des mineurs étrangers non accompagnés et leur renvoyer toute la charge de l'effort serait intenable, a souligné samedi la ministre de la Jeunesse en Communauté française Evelyne Huytebroeck, en appelant à un accord de coopération.

La ministre Ecolo a jugé, à l'instar du ministre fédéral Philippe Courard (PS), "inadmissible" la directive "unilatérale" de Fedasil visant à ne plus accueillir les mineurs étrangers non accompagnés qui ne demandent pas l'asile (à l'exception des plus vulnérables).

Cette directive entrée en vigueur mercredi a été retirée vendredi sous l'injonction de M. Courard, mais Fedasil a réclamé samedi aux Communautés de prendre ces mineurs en charge.

"Je m'étonne que Fedasil puisse avoir pris une telle circulaire, alors que nous sommes autour de la table avec le fédéral et les Régions pour trouver une solution", a observé Evelyne Huytebroeck.

Elle souligne que la Communauté française assume sa part de responsabilité dans l'accueil des mineurs étrangers non accompagnés (MENA).

"Nous accueillons déjà 100 de ces mineurs dans nos structures d'accueil, elles aussi saturées, nous participons au financement de trois structures à Bruxelles ainsi qu'à celui de logements autonomes", a-t-elle énuméré.

"Il n'est pas question que le fédéral nous renvoie tout, ce serait intenable", souligne-t-elle. Evelyne Huytebroeck appelle de ses voeux la conclusion d'un accord de coopération entre les Communautés et le fédéral, actuellement en discussion.

(Belga)

Articles recommandés pour vous