RTBFPasser au contenu
Rechercher

Economie

Fedasil et le secteur de la construction vont collaborer afin d’orienter les demandeurs d’asile

Un travailleur de la construction
03 juin 2022 à 12:06Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Alain Lechien

Les partenaires sociaux du secteur de la construction, Fedasil et le secrétaire d’État à l’Asile et la Migration Sammy Mahdi ont conclu un accord de coopération permettant aux entreprises de construction de recruter des demandeurs d’asile à grande échelle. Quelque 20.000 nouveaux travailleurs sont recherchés dans le secteur de la construction et les demandeurs d’asile pourraient apporter leur contribution, souligne le cabinet du secrétaire d'Etat.

La coopération commence par un premier projet pilote sur un chantier de l’entreprise de construction Louis De Waele, à Anderlecht. Des projets pilotes en Flandre et en Wallonie suivront également, avant d’étendre la formule à l’ensemble du secteur.

Les demandeurs d’asile peuvent commencer à travailler quatre mois après avoir introduit leur demande d’asile et rester actif toute la durée de leur procédure. Dans le cadre du projet, ils seront informés à grande échelle des possibilités de travailler dans le secteur de la construction. Cela se fera notamment par l’organisation de journées de l’emploi, de visites d’entreprises et de séances d’information. Les candidats potentiels font l’objet d’un examen en vue de déterminer leur motivation, leurs compétences linguistiques, leur expérience, etc. Sur cette base, les demandeurs d’asile peuvent être engagés immédiatement ou orientés vers la bonne profession. Lorsque cela est possible ou nécessaire, des formations sont également dispensées sur les compétences techniques, la sécurité, la langue ou encore l’obtention du permis de conduire.

Sur le même sujet

Fedasil confrontée à la disparition de mineurs

Belgique

Les coûts liés aux demandes de séjour en Belgique sont désormais objectivés, annonce Sammy Mahdi

Politique

Articles recommandés pour vous