Culture & Musique

Fauve raconte ses trois années de tournée dans un "live" documentaire

Avec des textes évoquant le malaise des 20-30 ans scandés rageusement à la façon de rappeurs sur des musiques pop-rock, le groupe né en 2011 s'est d'abord fait connaître via les réseaux sociaux
01 avr. 2016 à 07:51Temps de lecture2 min
Par AFP Relax News

Fauve, groupe phénomène du rock français de ces trois dernières années, se raconte dans un album "live" documentaire réunissant des extraits de ses concerts fiévreux mais aussi des interviews pour raconter la vie en tournée.

"150.900", le titre de ce double album live disponible vendredi, c'est le nombre de kilomètres effectués sur les routes par le groupe depuis son premier concert hors de Paris en décembre 2012 dans un café-concert bordelais. Une tournée conclue par un "pot de départ" en septembre dernier dans leur salle fétiche du Bataclan, à Paris, sur une scène où il se sont produits 23 fois.

Avec des textes évoquant le malaise des 20-30 ans scandés rageusement à la façon de rappeurs sur des musiques pop-rock, le groupe né en 2011 s'est d'abord fait connaître via les réseaux sociaux. Fauve, dont les membres cultivent l'anonymat en refusant les apparitions à la télévision et les photos, a depuis enchaîné les concerts et les albums studio (1 mini-album et 2 albums) au cours d'une tournée quasiment ininterrompue.

C'est cette étonnante aventure musicale que le collectif, qui comprend six musiciens mais une vingtaine de personnes en tout, raconte dans ce disque-live ponctué de témoignages sur leurs débuts, le van où ils s'entassaient pour les premiers voyages puis le "tour bus" qui l'a remplacé rapidement, leur relation avec le public et évidemment, le dernier concert donné au Bataclan le 26 septembre face à leurs proches et leurs fans les plus mordus.

Le Bataclan, fermé depuis l'attentat du 13 novembre, "c'est un peu la maison parce qu'on connaît tout le monde, les gens du Bataclan, ils ont vu le projet grandir", explique un des membres de Fauve dans ce disque.

L'album réunit la grosse partie du répertoire du collectif, de leur hymne "Blizzard" aux "Hautes lumières" en passant par "Voyous" ou "Infirmière". Le groupe y a aussi inclus un inédit, "Jennifer", jamais enregistré en studio.

"Comment est-ce qu'une bande de +babtous+ (blancs, ndlr) fragiles et gentiment frustrés s'est retrouvée à vivre une aventure aussi inattendue que hors du commun? À rosser le bitume sans relâche entre 2012 et 2015? On comprendra sûrement jamais. Mais ça a été", explique Fauve, dont les textes ont parfois été moqués mais suscité une adhésion inédite chez les 20-30 ans.

"Alors il faut en parler, avant de clore ce chapitre de notre histoire commune", conclut le groupe, qui s'est depuis mis en "pause" à durée indéterminée.

Sur le même sujet

Fauve : "On est très impudique, en fait "

Culture & Musique

Articles recommandés pour vous