RTBFPasser au contenu

Economie

"Le bitcoin n'est pas du tout opaque, comme on le dit souvent à tort"

Faut-il se méfier du bitcoin?
21 janv. 2014 à 08:46 - mise à jour 21 janv. 2014 à 12:262 min
Par Alain Lechien

Alors que les promoteurs du bitcoin avaient lancé cette monnaie virtuelle dans le but de rendre l’économie indépendante des autorités financières et politiques, elle semble susciter de plus en plus de méfiance. Certains soupçonnent le bitcoin d’être un instrument de spéculation, ou de servir pour des transactions illicites (blanchiment d’argent, trafic de drogue ou autre). Récemment la Banque nationale de Belgique et la FSMA ont mis en garde les citoyens contre les risques liés à l’utilisation du bitcoin.

Pour Jérémie Dubois-Lacoste, cofondateur de la Belgian Bitcoin Association, si les banques se méfient, c'est "surtout à cause du flou juridique" qui règne autour du bitcoin. Mais "certaines banques pourraient y voir un intérêt, notamment les plus petites qui peuvent s'adapter plus facilement. Mais il se montre optimiste quant à l'avenir de cette monnaie virtuelle: "Je la vois devenir plus grand public, nous ne serons plus étonné de trouver des stickers 'bitcoin accepté' dans les bars et restaurants par exemple".

"Pas du tout opaque"

Quant au reproche qui est fait à cette monnaie virtuelle d'être utilisé pour des transactions frauduleuses, il répond: "En fait bitcoin n'est pas du tout opaque comme on le décrit souvent à tort. L'ensemble de TOUTES les transactions depuis le début du système est public et tout le monde peut le consulter".

Doit-on déclarer au fisc ses revenus en bitcoins? "En terme de taxation les choses commencent tout juste à se préciser dans certains pays, mais globalement c'est assez flou. En Belgique, les profits à la revente (lorsqu'on convertit en euro) doivent être déclarés, comme lorsqu'on vend des actions".

Si les "banques centrales se méfient, c'est parce qu'une part grandissante de l'économie échappe à leur contrôle. Les mises en gardes aux utilisateurs, d'autre part, sont tout à fait justifiée. Je ferai les mêmes en tant qu'enthousiaste, il ne s'agit que de bon sens : attention à l'aspect financier et aux pertes si on investit trop, attention à l'aspect technique pour ne pas perdre ou se faire voler son 'portefeuille virtuel'", ajoute Jérémie Dubois-Lacoste.

Pas de faille informatique

Qu'en est-il de la sécurité des transactions? Des pirates ont-ils déjà essayé de hacker, ou de fabriquer des faux bitcoins? "Avec des milliards d'euros à la clé, je suis sûr que beaucoup ont essayé ! Mais le système n'a montré aucune faille depuis 5 ans, et son code source est ouvert ; donc tout le monde sait exactement comment ça marche. Le point faible potentiel se situe au niveau de l'utilisateur. On peut se faire voler ses bitcoins de la même manière qu'un virus peut vous voler vos photos, mots de passes, etc. C'est d'ailleurs l'une des grandes nouveautés du système, pour la première fois une monnaie est parfaitement insaisissable par qui que ce soit, tant que vous gardez votre portefeuille/mot de passe pour vous" ajoute-t-il encore.

Un internaute signale quelques liens utiles pour échanger ses bitcoins:

https://spendbitcoins.com/places/

http://www.bitcoin.fr/post/2010/12/30/Que-faire-avec-mes-bitcoins

coinmap.org pour les endroits "physiques"

RTBF

Relisez ci-dessous notre chat

Loading...

Sur le même sujet

11 sept. 2014 à 06:06
1 min
19 août 2014 à 20:49
3 min

Articles recommandés pour vous