Athlétisme

Farah, Abdi et Hassan offrent trois nouveaux records du Monde au Mémorial Van Damme

04 sept. 2020 à 07:41 - mise à jour 04 sept. 2020 à 19:56Temps de lecture3 min
Par Martin Weynants

La 44e édition du Mémorial Van Damme, organisé à huis clos au Stade Roi Baudouin de Bruxelles en raison du coronavirus, a été marquée par deux records du Monde. Sifan Hassan et Mo Farah sont les nouveaux maîtres de l’heure avec respectivement 21,330 km et 18,930 km. Bashir Abdi a lui amélioré la référence planétaire du 20 kilomètres sur piste. Ils offrent au meeting bruxellois les 15e, 16e et 17e records du monde de son histoire.

Le Britannique, bien aidé dans sa tentative par un excellent Bashir Abdi, a effacé de 45 mètres la performance d’Haile Gebreselassie (21,285km) en 2007 à Ostrava.


►►► À lire aussi : Peter Genyn améliore encore son record du monde du 100m


Notre compatriote a accompagné son ami et modèle pendant 59 minutes. Il a même assuré un très long relais en fin de course avant de voir le quadruple champion olympique s’envoler. Il a d’ailleurs lui aussi battu la distance du roi Haile (21,322 km). Au passage, il a accroché le record du monde du 20 kilomètres en courant cin secondes plus vite que le lutin éthiopien (56:20.02 contre 56:25.98).

Abdi est aussi récompensé de ses efforts par le record de Belgique de la distance. Il gomme la légende Gaston Roelants (20,784 km en 1972) du livre d’or de l’athlé noir-jaune-rouge.

Farah, homme de championnats aux multiples médailles, comble un vide dans sa carrière. Malgré son immense palmarès, il n'avait jamais battu un record du Monde. A 37 ans et pour son grand retour sur la piste après deux ans d'absence, cette case est désormais cochée.

Hassan flirte avec les 19 km et mate Kosgei

Sifan Hassan a battu le record du monde de l’heure chez les dames et l’a porté à 18,930 km. La Néerlandaise a gagné son duel avec Brigid Kosgei. Entre la double championne du monde de Doha et la recordwoman du monde du marathon, tout s’est joué dans la dernières minutes. Hassan a établi le 15e record du monde de l’histoire du Van Damme, le premier depuis 2012.

Une fois que les lièvres se sont effacées, le duo a collaboré. Largement en avance sur les bases de la référence de Dire Tune (18,517 km en 2008), la Kényane et la Néerlandaise se sont expliqués dans la dernière minute. Hassan a fait parler sa pointe de vitesse dans un très long sprint. 

"Je ne pensais pas gagner cette course. J'étais un peu malade avant le départ, avec des envies de vomir. Mais les choses sont redevenues normales après 30 minutes. J'ai retrouvé une bonne respiration, ce qui m'a redonné de la confiance. Physiquement, je n'étais donc pas au mieux en début de course. Mais je pense que, pour une coureuse de moyenne distance comme moi, c'est mentalement que cette heure a été dure", a-t-elle confié.

Nina Lauwaert s’est elle appropriée le record de Belgique de la spécialité (17,315 km).

 

Duplantis encore une fois à 6m

Armand Duplantis s’est offert un nouveau voyage à six mètres, le neuvième de la saison. Une régularité impressionnante à ces hauteurs. Le Suédois s’est approprié le record du meeting au passage. Il s’est attaqué à trois reprises à 6m15, sans succès. Notre compatriote Ben Broeders a bondi à 5m70 avant d’échouer de très peu à 5m80.

Rani Rosius gagne dès son premier Van Damme

Invitée de dernière minute, Rani Rosius a été à la hauteur de l’événement. La grande promesse du sprint belge a dominé le 100m du Mémorial dans l’excellent temps de 11.43, le deuxième de sa carrière à 4/100es de son record personnel. Après un départ perfectible, elle a passé la surmultiplié pour avaler toutes ses concurrentes et franchir la ligne en première position.

Kipyegon bute encore sur le record de Masterkova

Le record du monde du 1000m féminin ne sera pas battu pour la 3e fois à Bruxelles. Après Maria Mutola et Svetlana Masterkova, Faith Kipyegon a tenté sa chance. Mais comme à Monaco, la Kényane a échoué de peu. Encore en avance à la cloche, elle a pioché dans les derniers mètres et a coupé la ligne en 2.29.92. Près d’une seconde trop tard. Le temps réalisé le 23 août 1996 par la Russe reste accroché sur les tablettes (2 : 28.98). Elise Vanderelst, 4e en 2 : 37.86, a amélioré son record personnel.

Ingebrigtsen un peu trop seul

Le Norvégien Jakob Ingebrigtsen a remporté le 1500 m. Le champion d’Europe s’est imposé en 3 : 30.69, à 2 secondes de son record d’Europe (3 : 28.68) établi le 14 août dernier à Monaco. Ismael Debjani s’est classé 4e (3 : 38.00), tandis qu’Isaac Kimeli a terminé 8e (3 : 38.54, SB).

Zagré s’impose sur 100m haies mais reste sur sa faim

Anne Zagré a remporté le 100 m haies. La Bruxelloise s’est imposée en 13.21, à 10/100 de son meilleur temps de l’année. Elle devance la Danoise Mette Graversgaard (13.26) et Sarah Missinne (13.55), qui signe son meilleur chrono de la saison. La Britannique Katarina Johnson-Thompson, championne du monde de l’heptathlon, a pris la 4e place en 13.57.

Loading...

Sur le même sujet

Les Belges à Tokyo #1 – Bashir Abdi : l’ancien réfugié devenu spécialiste du marathon

JO d'hiver - Pékin 2022

Articles recommandés pour vous