RTBFPasser au contenu

La grande évasion

Faire du trekking en Chine.

Faire du trekking en Chine.
01 août 2016 à 08:062 min
Par ppi

Préparez vos baskets, vos sacs à dos et une bonne dose de sang-froid afin d'affronter le chemin de la mort !

Un véritable parcours pour les casse-cous où vous allez vous retrouver au-dessus du vide à de nombreuses reprises.
Direction le Mont Hua Shan, aussi appelée la Montagne de l’Ouest en Chine. C’est une montagne sacrée, et d’ailleurs les Chinois y montaient à plus de 2200 mètres d’altitude pour y trouver l’immortalité. Au temps des Empereurs c’était un lieu de cérémonies d’adoration et celui qui arrivait au sommet imposait le respect.

Pourquoi autant de mystère et de vénération autour de cette montagne ? C’est que d’abord les paysages sont à couper le souffle, mais en plus, pour arriver au sommet, il n’y a qu’un seul passage qui est extrêmement dangereux.
Pour seulement 5 dollars, vous accédez au site, et vous allez commencer par gravir un escalier de 3922 marches taillées à même la roche. Enfin un escalier… faut le dire vite, parce qu’il est tellement raide, que ça ressemble plutôt à une échelle.
Là, petite pause, vous embarquez dans une télécabine qui vous transporte dans le vide jusqu’au chemin de la mort, une passerelle faite de planches de bois, pas plus large qu’un pied qui surplombe une falaise vertigineuse et pour se tenir une vieille chaine rouillée accrochée à la falaise, alors que vous avez plus ou moins 1000 mètres de vide sous vos pieds.
En plus la passerelle n’est pas toute jeune, elle a été il y a plus de 700 ans par des ermites, ceux-là même qui voulaient trouver l’immortalité et arriver à un endroit paisible pour méditer et prier. Il leur a fallu 40 ans pour la construction de ce chemin de la mort.

 Malheureusement, vous n’êtes pas arrivé au bout de vos peines…

Vous devrez aussi passer par la Crête du Dragon Vert, là aussi, entouré de vide, mais aussi par le Pont Courbé du Faucon qui est un passage sans attaches et sans possibilité de se tenir à quoique ce soit.
C’est d’ailleurs tellement dangereux que les autorités ont limité l’accès au site par mesure de sécurité puisque les chutes sont la plupart du temps mortelles.

Mais ça en vaut la peine donc à cause des paysages, mais aussi parce qu’il y a des curiosités sur le chemin, des temples, des sculptures, des sanctuaires… laissés par les moines dont je vous ai parlé tout à l’heure. Et il y a aussi des peintures faites en plein milieu d’une falaise à une hauteur qui n’est pas accessible pour un homme, donc on se demande comment elles sont arrivées là.
Et une fois que vous arrivez tout en haut, vous l’avez bien mérité, vous avez une tasse de thé.

Articles recommandés pour vous