RTBFPasser au contenu

Facebook s'interroge sur la personne qui partage votre lit

Facebook s'interroge sur la personne qui partage votre lit
29 janv. 2018 à 13:231 min
Par Anthony Mirelli

Le réseau social continue de s'immiscer toujours plus dans la vie de ses utilisateurs. Jusque dans la chambre à coucher...

Vous avez probablement déjà aperçu le petit module "Répondez à une question", présent parmi les options disponibles lors de la publication d'un message ou d'un lien sur votre mur. Sorte de questionnaire de Proust version 2.0, l'option est surtout une façon pour Facebook d'en savoir toujours plus sur vous, vos gouts et vos petites habitudes. 

Mais pour certains inscrits, le site aurait franchi une limite en posant une question encore plus intime que d'habitude. "I usually sleep with...", qui se traduit par "Je dors habituellement avec...". Une question certes très étrange, et qui n'a pas sa place sur un réseau social où la liste d'amis est souvent composée de proches, des parents ou des enfants et de collègues de travail. 

D'autant plus qu'en anglais, "to sleep with" peut signifier à la fois dormir avec quelqu'un et coucher avec quelqu'un. Deux interprétations qui ont mis mal à l'aise Reshima Sharma, une parlementaire britannique qui s'est vue poser la question. "Je suppose qu’on peut la comprendre de deux façons. Mais il est difficile de donner à Facebook le bénéfice du doute quand le site te demande également de publier des questions étrangement personnelles comme "la dernière fois que j’ai traversé une période difficile était…" ou "Si je pouvais changer une chose au sujet d’une personne importante, ce serait"... ", explique-t-elle au site Business Insider

Du côté de Facebook, on explique que la question était complètement innocente et qu'il fallait y voir une façon marrante de connaitre les habitudes de chacun. "Est-ce que telle personne dort avec un ours en peluche, ou sous une grosse couverture ?". Mais face aux réactions des premiers sondés, l'entreprise aurait décidé de retirer la question. 

 

Loading...

L'article original est à lire sur RTBF Tendance...

Articles recommandés pour vous