RTBFPasser au contenu

Facebook s'aide d'une intelligence artificielle pour détecter les tendances suicidaires

Facebook s'aide d'une intelligence artificielle pour détecter les tendances suicidaires
29 nov. 2017 à 16:301 min
Par Vivacité

Grâce à cette nouvelle Intelligence Artificielle, le réseau social espère aider les personnes qui montrent des signes de détresse.

Après une période de test, Facebook étend son outil de détection de messages qui indiquent une tendance suicidaire ou une volonté de s’automutiler. Un système plus rudimentaire était déjà en place auparavant, mais il nécessitait le signalement par un ami ou un proche de la personne concernée.

Cette intelligence artificielle automatise le processus et scannera les publications et les vidéos en live, mais aussi les commentaires des proches. Des messages comme “Tout va bien ?” ou “On peut t’aider” seraient, selon Facebook et sa masse hallucinante de données, des bons indicateurs que la personne a besoin d’aide.

Une fois le message détecté par l’IA, une vérification humaine validera la démarche et proposera plusieurs solutions à l’utilisateur. Celui-ci pourra notamment parler avec un ami ou tout simplement être mis en contact d’un simple clic avec un centre de prévention du suicide. Dans les cas les plus extrêmes, l’employé de Facebook qui vérifie le message détecté par l’intelligence artificielle pourra contacter les secours.

“Avec toutes les craintes sur les futurs dangers de l’intelligence artificielle, il est bon de se rappeler que l’IA peut également sauver des vies” - Mark Zuckerberg

L’outil vient d’être lancé aux États-Unis, et devrait arriver dans d’autres pays prochainement, à l’exception de l’Europe, où les lois ne permettent pas au réseau social de jouer ce rôle auprès des utilisateurs. À ce jour, il aurait permis de sauver plus de 100 personnes. Mais si l’initiative est à saluer, il ne faut pas perdre de vue que cette IA récoltera énormément de données sur les humeurs de ses utilisateurs, qu’ils aient des tendances suicidaires ou pas.

 

L'article original est à lire sur Tendance...

Articles recommandés pour vous