RTBFPasser au contenu
Rechercher

Emission La Tribune

Facebook Live – Benjamin Deceuninck : "Le club phare dans la tête des nouveaux investisseurs, ce n’est pas le Standard"

Loading...

Comme chaque semaine, nous avons profité d’un Facebook Live pour préfacer la traditionnelle Tribune et revenir sur la dernière journée de Pro League. Au programme donc, le conte de fées de l’Union qui se poursuit, la belle prestation d’Anderlecht contre Charleroi, le groupe des Diables rouges au prochain Mondial qatari mais aussi le futur du Standard sous la houlette des nouveaux investisseurs. Avec, comme invité, Benjamin Deceuninck.

Questionné sur le titre de championne de saison régulière de l’Union Saint Gilloise, notre présentateur n’a évidemment pas tari d’éloges pour évoquer ce promu qui n’en finit plus de surprendre les observateurs : "Ce titre est archi mérité. Ils sont en tête de tous les classements : meilleure attaque, meilleure défense, le plus de clean-sheets, le meilleur buteur donc ils sont vachement impressionnants. Ce qu’ils ont fait face au Standard, et sportivement et mentalement, ça augure de bonnes choses. J’avais eu la chance de commenter leur premier match de la saison face à Anderlecht. Je les connaissais peu. Ils ont gagné 1-3 à Anderlecht et je me suis déjà dit à ce moment-là que ce n’était pas un hasard cette victoire, ce n’était pas qu’un coup. Il y avait quelque chose de solide dans cette victoire. Ils avaient gagné 1-3, comme dimanche face au Standard. Donc symboliquement, le premier et le dernier déplacement de la saison sont deux victoires face à Anderlecht et le Standard, ça résume bien la saison" explique Benjamin Deceuninck.

Une victoire face à un Standard combatif pendant 45 minutes mais finalement asphyxié après la pause. Un match à l’image de la saison des Rouches, décevante et finalement sans vraie saveur : "On a senti que le Standard avait mis beaucoup d’envie en 1e mi-temps. Certains joueurs avaient envie de se montrer, les nouveaux investisseurs étaient présents en tribunes. C’était le dernier match à domicile, ils voulaient respecter leur public, il y avait près de 20.000 personnes. Donc dans l’investissement c’était bon mais ils n’ont pas tenu sur la longueur. L’Union était un cran au-dessus. L’Union taille patron, c’est vraiment ça. Le Standard, c’est trop court dans tous les domaines, on sent que mentalement dès qu’il y a un contre-coup, tout s’effondre. Physiquement ce n’est pas au point, certains joueurs ne sont plus vraiment concernés. Il va falloir reconstruire et ça va prendre un peu de temps.

Le Facebook Live avec Antoine Hick et Benjamin Deceuninck
Le Facebook Live avec Antoine Hick et Benjamin Deceuninck RTBF

Le Standard pas forcément la priorité des nouveaux investisseurs ?

Alors, que faire à l’intersaison ? Faire table rase d’une saison catastrophique ou garder certains joueurs malgré tout ? On a mis Benjamin Deceuninck devant ses responsabilités : s’il devait garder trois joueurs en vue de la saison prochaine, ce serait qui ? "Les gardiens sont bons, Bodart et Henkinet, en plus ils ont été formés en partie ou complètement au club donc pour l’âme de l’équipe, c’est bien. Je garderais Raskin et il faut un 3e ? Peut-être Sissako alors. Parce que ce qu’il a montré hier après sa semaine dramatique avec son équipe nationale, c’est fort mentalement. On pourrait construire là-dessus. A contrario, il y a pas mal de postes à renforcer. Il faut deux attaquants absolument. Là, le style de jeu ne correspond pas du tout à Emond. Quand je regardais les stats du match, je voyais qu’il était le 2e joueur à avoir couru le plus. Tout ça pour toucher à peine 20 ballons. C’est bien, il ne se cache jamais mais bon. Et il a eu un ballon, ça a fini sur la barre. Cela manque de créativité. Ils comptaient sur Donnum qui est déjà reparti, grosse déception, il y a Amallah qui est branché sur courant alternatif et n’était pas très bon face à l’Union, Carcela, c’est fini et il a pas livré une grande saison. Cafaro c’est pas mal, mais ce n’est pas assez."

Avec ou sans Luka Elsner ? C’est la question à mille francs. Difficile pour notre invité de se prononcer. Mais une chose est sûre, il ne faut pas s’attendre à des miracles venant de cette nouvelle direction… dont les priorités pourraient être ailleurs : ""Elsner a des qualités, il les a déjà montrées, notamment à l’Union. Cela va vite le foot. Il y a trois ans il était à l’Union et il était un entraîneur "hypé". Puis tout d’un coup, un choix par ci et par là, et sa carrière est directement plus en pointillé. J’aimerais le revoir dans un autre contexte. Est-ce que c’est une bonne idée qu’il reste ? Je ne sais pas. Est-ce que c’est une bonne idée de le garder ? Je ne sais pas non plus. Le Standard doit changer beaucoup de choses mais pas tout. Mais je pense malgré tout que symboliquement la nouvelle décision va vouloir changer. Je pense pour l’instant que dans la tête des investisseurs du Standard, le club phare c’est le Genoa. Ils auront de l’argent et des joueurs à placer en Italie. Si le Genoa reste en Serie A, ce sera la priorité des investisseurs. Ils sont en train de construire une galaxie, ils ne se disent pas "Le Standard c’est notre club", non le Standard fait partie d’une galaxie. C’est une nouvelle donnée à accepter pour les supporters."

Retrouvez l'intégralité des sujets abordés dans la vidéo du Facebook Live en tête d'article.

Articles recommandés pour vous