RTBFPasser au contenu
Rechercher

Initiatives locales

"Face à Toi-Même", une association wallonne pour les personnes transgenres et non-binaires

Le gouvernement d’Alexandre De Croo est historique pour la communauté LGBTQIA + *, et plus particulièrement pour les personnes transgenres. Pour la première fois dans notre pays, une femme transgenre – Petra De Sutter (Groen) occupe le poste de Vice-Première ministre et Ministre de la Fonction et des Entreprises publiques.

" Cette nomination était un magnifique message, une source d’espoir pour toute la communauté trans. Elle montre que toute personne peut réaliser ses objectifs professionnels et atteindre les fonctions qu’elle désire " explique Nathéo Defaut engagé depuis plusieurs années dans le milieu associatif LGBTQIA +. " Puis, j’ai trouvé ça super qu’on ne réduise pas Petra De Sutter à une étiquette. On ne parlait pas d’elle comme une personne transgenre, mais comme une femme qui a accédé à un poste important. "

Parler des personnes transgenres* et des personnes non-binaires*, les aider et les accompagner dans leur acceptation d’elles-mêmes, c’est précisément l’objectif de Nathéo à travers l’association dont il est actuellement le président : Face à Toi-Même.

Ecouter, sensibiliser et former

© Tous droits réservés

Fondée en 2017, Face à Toi-Même proposait au départ des moments conviviaux de rencontre pour les personnes transgenres et leurs proches. Aujourd’hui, l’association s’est bien développée. Intégrée dans la Fédération Prisme – coupole regroupant toutes les associations wallonnes LGBTQIA +, l’ASBL poursuit une triple mission : écouter, sensibiliser et former.

Ecouter. L’association organise régulièrement des entretiens individuels, des groupes de parole et des permanences mensuelles dans les différentes maisons arc-en-ciel* de Wallonie. Les personnes transgenres, non-binaires et leur entourage s’y rendent pour obtenir des conseils et trouver une oreille attentive. A l’avenir, l’association aimerait d’ailleurs développer une application-ressource : chacun pourrait y trouver les contacts de médecins généralistes, des dentistes, des avocats ou encore des coiffeurs qui connaissent la transidentité et qui sont capables de bien prendre en charge les personnes transgenres et non binaires.

Former. Face à Toi-Même organise de nombreuses formations sur la transidentité pour des écoles. " Nous allons dans les classes pour expliquer ces notions aux élèves. Mais nous aidons aussi les directions et les enseignants si un ou une élève fait son coming out transgenreComment doivent-ils/elles intervenir ? Quels sont leurs droits et leurs obligations ? ". Dans les entreprises, ces formations s’adressent à la fois aux personnes concernées – comment bien s’intégrer dans un milieu professionnel –, mais aussi aux autres acteurs – comment bien inclure et accueillir les personnes transgenres et non binaires. " Dernièrement, nous avons formé le personnel de la SNCB sur la transidentité et le langage inclusif. De cette manière, les contrôleurs et les contrôleuses pourront par exemple s’adresser aux personnes trans de la bonne manière sans les mégenrer*. Au sein de la SCNB, le climat est aussi plus serein pour les travailleurs et travailleuses trans et non binaires. Avec une autre association néerlandophone, nous allons bientôt former une partie du Service Public Fédéral de la Justice (SPF Justice). "

Sensibiliser. Les membres de Face à Toi-Même se rendent à des multiples évènements LGBTQIA + comme la Pride à Bruxelles en mai ou les Fêtes de l’Amour à Charleroi en août. Ils y abordent les thématiques trans et contribuent à offrir plus de visibilité à cette minorité toujours victime de discriminations dans notre société. Cette visibilité passe aussi par des expositions et des capsules vidéo sur les réseaux sociaux. "Ces capsules ont été pensées dans l’esprit de notre association qui est de mobiliser tous les membres de la communauté LGBTQIA +. Ici en l’occurrence des professionnels de l’image. "

Donner des modèles inspirants

Les membres de l’association à la Pride 2022 de Bruxelles.
Les membres de l’association à la Pride 2022 de Bruxelles. Face à Toi-Même

Pour Nathéo, il est important aujourd’hui de montrer une vision positive de la transidentité et de donner des modèles inspirants pour toutes les personnes transgenres et non-binaires à l’image de Petra De Sutter. " Je me définis comme un militant positif. Je ne nie absolument pas les grandes difficultés que nous vivons au quotidien, mais j’essaye d’utiliser la culture d’une façon positive pour changer les visions de notre société sur les personnes trans. "

D’autres associations – peu nombreuses en Fédération Wallonie-Bruxelles – existent pour les personnes transgenres et non-binaires comme Genres Pluriels à Bruxelles, Association Wallonie Transgenre en Wallonie ou Transkids, première association francophone consacrée spécifiquement aux enfants et aux adolescents transgenres.

Loading...

Quelques définitions

* LGBTQIA + pour Lesbienne, Gay, Bisexuel, Trans, Queer, Intersexe, Asexuel et + pour ceux et celles qui ne se reconnaissent pas dans les orientations sexuelles et les identités de genre citées précédemment.

*Une personne transgenre est une personne dont le genre ne correspond pas au sexe qui lui a été assigné à la naissance. Un homme trans est un homme assigné au sexe féminin à la naissance. Une femme trans est une femme assignée au sexe masculin à la naissance.

*Une personne non-binaire ne se définit pas exclusivement par le masculin ou le féminin.

* Mégenrer quelqu'un, c'est utiliser le mauvais pronom (il à la place de elle ou inversément) en parlant d’une personne par ignorance, oubli ou transphobie.

* Les maisons arc-en-ciel offrent un espace d’accueil et une aide sociale, juridique, médicale ou psychologique pour les personnes LGBTQIA + en difficulté. On en trouve 7 en Wallonie.

Loading...

Sur le même sujet

Noella est la première enfant transgenre à défiler à la Fashion Week de New York

Tipik

Une clinique de genre attendue à Bruxelles pour 2023

Santé & Bien-être

Articles recommandés pour vous