RTBFPasser au contenu
Rechercher

Politique

Face à la hausse des prix de l’énergie, que compte faire le gouvernement ? Alexander De Croo répond aux députés

20 janv. 2022 à 15:05 - mise à jour 20 janv. 2022 à 18:09Temps de lecture2 min
Par Jean-François Noulet

La première série de questions posées au Premier ministre a trait à l’augmentation des prix de l’énergie. Ce vendredi, le conseil des ministres restreint devrait se pencher sur des mesures destinées à alléger les factures énergétiques des ménages. "Il est temps d’agir, là maintenant", plaide le député cdH Georges Dallemagne. Pour lui, en la matière, le gouvernement est en plein "bal de l’improvisation". Le cdH plaide pour un "chèque énergie" plutôt qu’une baisse de la TVA. Cela permettrait, pour le parti centriste de toucher 80% de la population, en tenant compte que 20% sont déjà aidés par les mesures prises à l’automne dernier (élargissement du tarif social). "Cela ne concernerait pas les 20% de revenus les plus élevés", estime Georges Dallemagne.

Pour le PTB, Raoul Hedebouw critique aussi l’attitude du gouvernement dans ce dossier des prix de l’énergie. "Que fait-on rue de la Loi ? On se dispute", estime Raoul Hedebouw. Pour le PTB, la solution est sur la table du gouvernement : une baisse de la TVA.

Une baisse de la TVA a aussi les faveurs du Vlaams Belang. "Pourquoi la TVA sur l’énergie n’a-t-elle pas été réduite de façon structurelle à 6% ?", s’interroge Reccino Van Lommel.
Pour la N-VA, "Il est temps de décider", estime Joy Donné.

Alexander De Croo : "Demain le gouvernement discutera des différentes options"

Du côté du Premier ministre, on apporte peu de précisions. Alexander De Croo rappelle ce qu’il a déjà exposé à la Chambre jeudi dernier. Il explique ainsi que les mesures que prendra le gouvernement pour alléger la facture des ménages doivent répondre à trois critères : être temporaires, être ciblées sur les ménages qui en ont besoin et être durables pour les finances publiques.

Le Premier ministre rappelle aussi les mesures déjà prises à l’automne 2021. Le tarif social a été élargi et touche 20% de la population. Cela représente "'720 euros sur la facture des ménages", estime Alexander De Croo et "plus de 700 millions d’euros d’efforts consentis par le gouvernement fédéral".

Le Premier ministre rappelle aussi l’indexation des salaires. "Ceux qui ont une indemnité, un salaire verront une indexation courant 2022 pour faire face à l’augmentation du coût de la vie", estime le Premier ministre.

"Est-ce qu’on va s’arrêter là ? Non", ajoute le Premier. "Demain, le gouvernement discutera des différentes options, compte tenu des différentes mesures déjà prises et compte tenu du coût de ces mesures déjà prises", souligne Alexander De Croo.

Le Premier ministre plaide aussi pour une politique durable, misant sur les panneaux solaires, les pompes à chaleur et l’isolation pour permettre aux ménages de consommer moins et pour les "protéger à long terme contre une trop grande fluctuation des prix énergétiques".

"Le gouvernement fera plus qu’examiner uniquement une compensation unique" (baisse temporaire de la TVA, chèque énergie…) , déclare le Premier ministre.

Alexander De Croo: Omicron n'est pas "une banale grippe d'automne" (séance plénière 20/01/2022)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

22 janv. 2022 à 06:42
Temps de lecture1 min
20 janv. 2022 à 20:25
Temps de lecture4 min

Articles recommandés pour vous