Moteurs Formule 1

F1 : Pas de GP de France en 2023… Spa et Monaco toujours en sursis

Formula 1 BWT Grand Prix of Austria 2022

© picture alliance / Hasan Bratic

24 août 2022 à 21:46Temps de lecture1 min
Par Christophe Delstanches avec AFP

Stefano Domenicali, le patron de la Formule 1, a mis les choses au point ce mercredi soir dans une conférence de presse virtuelle. Exit le GP de France, en tout cas pour 2023… En revanche, le GP de Spa et celui de Monaco sont toujours en discussion pour leur maintien au calendrier.

"Les discussions avec la Belgique sont toujours en cours"

Face aux nouvelles courses en Arabie saoudite, à Miami ou prochainement à Las Vegas, certains Grands Prix emblématiques, menacés de disparition, comme celui de Belgique dimanche, doivent se renouveler selon le PDG de la F1, Stefano Domenicali, pour qui "l’histoire ne suffit pas".

Mais le big boss de la Formule 1 n’a pas voulu se mouiller pour le GP de Belgique : "Jamais vous ne verrez de commentaire de ma part disant que c’est la dernière année pour la Belgique. Je serai prudent là-dessus, très prudent. Il est vrai que nous travaillons avec d’autres promoteurs pour voir s’ils sont prêts à s’engager. Nous voulons trouver le bon équilibre, au moins un tiers en Europe, un tiers en Extrême-Orient, et l’autre en Amérique/Moyen-Orient. Bien sûr, nous parlons d’un secteur où les investissements et la contribution financière sont très importants, mais nous avons toujours dit que les courses traditionnelles, dont nous savons qu’elles ne peuvent pas apporter l’argent que les autres apportent, ont tout notre respect. Elles seront respectées à l’avenir. Les discussions avec la Belgique sont toujours en cours".

"Il y a eu des périodes où la Belgique n’était pas au calendrier. Elle est revenue"

De nombreux observateurs, les pilotes les premiers, ne comprennent pas pourquoi l’historique boucle spadoise est menacée… Stefano Domenicali est plus nuancé : "Si vous vous souvenez, il y a eu des périodes où la Belgique n’était pas au calendrier. Elle est revenue. Nous avons parfois la mémoire courte (la Belgique a organisé 66 éditions en 73 saisons de F1, sa dernière absence remontant à 2006, ndlr). C’est un endroit formidable, sans aucun doute, et c’est pourquoi nous discutons".

Si Spa a encore une chance d’être sauvé en 2023… C’est parce que le circuit de Kyalami en Afrique du Sud a besoin de plus de temps pour être prêt à accueillir la F1 et aussi parce que le GP de Chine était toujours incertain, cela à cause d’une éventuelle nouvelle vague de Covid.

Du coup le GP de Belgique serait une alternative au moins en 2023.

Sur le même sujet

Trente ans après la première victoire de son père, Mick Schumacher retrouve Spa

Moteurs Formule 1

Articles recommandés pour vous