Moteurs Formule 1

F1 Japon : Max Verstappen, tout surpris, apprend à l'interview qu'il est champion du monde

F1 Japon : Max Verstappen, tout surpris, apprend à l'interview qu'il est champion du monde

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Max Verstappen a été sacré champion du monde au terme d'un dimanche mouvementé à Suzuka. Course raccourcie par la pluie, grue sur la piste, pénalité pour Charles Leclerc au dernier virage et totalité des points accordés alors que moins de 75% des tours prévus ont été bouclés.

Un titre de champion du monde qui a été annoncé d'une manière très bizarre au Néerlandais lors de la traditionnelle interview d'après course au micro de Johnny Herbert"Je suis juste content qu'on ait finalement pu rouler. Il pleuvait très fort et les conditions étaient vraiment compliquées mais heureusement on a quand même pu faire un bon nombre de tours. La voiture volait. Très content de gagner mais aussi de voir tous les fans", avait expliqué Verstappen avant de passer le micro à son équipier Sergio Perez.

Le Mexicain est, lui aussi, revenu sur sa course. "C’était trépidant, comme toujours avec Charles. On se battait vraiment fort. J’ai essayé de le passer à la fin et je pense qu’il a bloqué une roue et puis il est revenu sur la piste donc je pense que la pénalité est logique", expliquait Sergio Perez avant d'être interrompu par un Johnny Herbert qui rappelait Max Verstappen en lui expliquant qu'il avait une bonne nouvelle pour lui.

Les cinq secondes de pénalité de Leclerc lui offrait le titre de champion du monde. Une information qui a semblé surprendre le Néerlandais. "Qu’est-ce que je peux dire ? Incroyable évidemment. C’est vraiment spécial de faire ça devant tous les fans Honda, les fans japonais", a indiqué le Néerlandais avant de sauter dans les bras de ses mécaniciens.

Leclerc : "Je pense que le titre de Max était juste une affaire de temps cette année"

Charles Leclerc s'est ensuite présenté à l'interview et était plutôt bon joueur, félicitant son adversaire pour son titre : "Depuis le cinquième tour c’était compliqué, je souffrais vraiment avec les pneus. Un peu comme les dernières courses. On est très fort quand on chauffe les pneus mais après 3-4 tours, on les détruit. Mais un grand bravo à Max pour son deuxième titre de champion du monde. On va évidemment continuer à pousser jusqu’à la fin. C’était frustrant aujourd’hui. Le rythme n’était pas bon après 3-4 tours mais c’est comme ça".

Le pilote Ferrari ne semblait d'ailleurs pas plus attristé que ça par l'officialisation d'un titre qui était dans l'air depuis quelques semaines. "Je pense que le titre de Max était juste une affaire de temps cette année. Nous nous attendions à ce qu’il soit champion du monde. Maintenant, on doit utiliser les dernières courses pour devenir une meilleure équipe pour lui donner un plus gros challenge l’année prochaine", a expliqué le Monégasque.

Sergio Perez est alors revenu à son tour au micro de Johnny Herbert pour féliciter son équipier : "C’est un bon résultat pour Honda et pour tous les fans japonais qui ont été incroyables. C’est un grand jour pour notre écurie. Max champion du monde, c’est un grand jour pour nous".

Mais Max Verstappen n'était pourtant pas convaincu par le fait qu'il était champion du monde, comme en témoigne sa discussion avec Sergio Perez dans la salle de repos avant de monter sur le podium. Il était également surpris lorsqu'on l'a appelé dans une salle pour réaliser les photos de champion du monde... Drôle de dimanche donc pour celui qui est devenu deux fois champion du monde.

Max Verstappen ne pense pas être champion du monde

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous