Moteurs Formule 1

F1 Hongrie - Hamilton regarde vers 2023 : « Nous sommes trop loin du titre, on travaille pour l’an prochain »

F1 Hungarian Grand Prix
29 juil. 2022 à 09:00Temps de lecture2 min
Par Thibaut avec Gaëtan Vigneron

L’écurie Mercedes semble avoir trouvé les solutions aux différents problèmes qu’elle rencontrait depuis le début de saison. Les troupes de Lewis Hamilton sont encore loin du compte en qualification où un gouffre les sépare toujours de Ferrari et Red Bull, mais le rythme de course est à présent meilleur et le septuple champion du monde reste sur quatre podiums consécutifs. C’est toute l’équipe à l’étoile qui peut à présent regarder vers le haut. Hamilton a joué aux avant-postes à Silverstone et Mercedes a encore montré des signes très encourageants en France avec un George Russell capable de tenir le rythme de la Red Bull de Sergio Perez (puis de la dépasser). Au vu de la courbe ascendante de Mercedes, les attentes grimpent aussi au fil des week-ends. Lewis, lui, tempère et n'imagine pas jouer la victoire à la régulière en Hongrie : "J’aimerais évidemment qu’on ait l’occasion de s’imposer ce week-end ! Mais franchement, c’est tout de même très peu probable. Ce n’est pas impossible, mais il y a très peu de chance. Nous sommes encore loin de Ferrari et Red Bull. Mais je garde espoir de pouvoir saisir l’une ou l’autre opportunité dans les courses restantes."

Et sans vouloir casser les espoirs des fans Mercedes, même si la situation a fortement évolué depuis le début de saison, l’équipe a déjà 2023 dans un petit coin de la tête : "Il faut être réaliste, poursuit Hamilton, nous sommes tout de même assez loin au championnat. Dans mon esprit, le travail qu’on réalise maintenant sert davantage pour poser de bonnes bases pour la saison prochaine. L’objectif de l’an prochain c’est d’être immédiatement dans la bagarre. On ne l’a pas encore été cette année et nous n’y sommes toujours pas."

F1 Grand Prix of Austria
F1 Grand Prix of Austria picture alliance / HOCH ZWEI

Par rapport à l’an dernier, le timing de développement de la voiture est totalement différent, car les équipes peuvent mener un travail continu en vue de la saison prochaine étant donné que les monoplaces seront identiques. Ce n’était pas le cas la saison dernière avec l’entrée en vigueur du nouveau règlement début 2022 et une feuille blanche pour tout le monde. Le développement de la voiture ne s’arrêtera donc pas après le break estival confirme George Russell : "Même si nous ne sommes pas dans la bagarre pour le titre, c’est intéressant de continuer à explorer les setups et la philosophie aérodynamique de cette monoplace pour la faire évoluer, parce que celle de 2023 sera une évolution de la W13 de cette année. L’an dernier c’était complètement différent : il fallait absolument choisir un moment où on arrêtait de développer la voiture pour travailler sur le concept 2022. À présent c’est plutôt une continuité.
 

Sur le même sujet

F1 Basics : c'est quoi ce rebond ?

Moteurs Formule 1

Articles recommandés pour vous