Moteurs Formule 1

F1 Autriche : Mercedes dans la bagarre avec Red Bull et Ferrari ? « Pas sûr que nous serons aussi bien qu’à Silverstone »

775832097

© AFP or licensors

À Silverstone, Lewis Hamilton a sans aucun doute connu son meilleur week-end de la saison jusqu’ici. Le Britannique, qui reste sur deux podiums de suite, a joué devant à la régulière et il a même occupé la tête du grand prix (une première en 2022). Un petit événement après une première moitié de saison particulièrement compliqué. Sans la safety car en fin de course, il aurait même pu rivaliser pour la victoire devant son public.

"Je n’avais pas connu cette sensation une seule fois cette saison, sourit le septuple champion du monde. C’était vraiment un super sentiment. Je n’en revenais pas moi-même de signer de tels chronos. Je n’y croyais pas vraiment quand j’entendais tour après tour à la radio : “tu viens de signer le tour le plus rapide “ Nous avons connu des moments très difficiles jusqu’ici et le travail a été acharné pour retrouver un niveau comme celui-là. Attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Nous n’avons pas encore atteint le niveau de performance que nous souhaitons, mais c’est vraiment une belle amélioration pour nous."

Les troupes de Toto Wolff veulent donc tempérer la performance de la manche britannique. C’est aussi le sentiment George Russell dont le GP s’est arrêté au premier virage mais qui a tout de même étrenné les évolutions de la marque à l’étoile en essais libres et en qualification.

"On savait que Silverstone serait un circuit favorable pour nous. En plus de cela, les évolutions de la voiture ont donné exactement le résultat qu’on espérait. C’est un point très encourageant pour la suite, parce que cela montre qu’on arrive enfin à faire correspondre nos simulations avec la réalité de la piste. Mais d’un autre côté, nous préférons rester prudents, parce que la Grandre-Bretagne est tellement spécifique avec des virages très rapides et c’est ce type de courbes qui correspond à notre W13. Donc pas question qu’on s’emporte trop vite. On avait déjà connu un bon week-end à Barcelone, avant de souffrir à nouveau durant les GP suivants, donc nous voulons être méfiants. Je pense que nous avons fait un pas en avant, qu’on sera plus proche des deux autres tops teams ce week-end, mais je ne suis pas sûr que nous atteindrons notre niveau de performance de Silverstone."

Mais au-delà de la performance côté chrono et rythme de course c’est aussi le processus de développement de la voiture qui permet d’entrevoir des jours meilleurs.

"Nous avons une meilleure compréhension de la voiture, poursuit Hamilton. Avant cela nous amenions des nouvelles pièces sur la voiture mais seulement pour régler nos problèmes. Cela ne nous permettait pas de gagner en performance. À présent c’est le cas et c’est un énorme soulagement pour tous ceux qui travaillent à l’usine."


 

Sur le même sujet

F1 Basics – Le "Restart" de Silverstone : La stratégie Ferrari ? Quelle stratégie ?

Moteurs Formule 1

F1 Basics : DRS trop important, pit stops brouillons, le règlement 2022 n’a pas tout amélioré

Moteurs Formule 1

Articles recommandés pour vous