Moteurs Formule 1

F1 Abu Dhabi : incident Verstappen-Perez au Brésil, la mise au point (un peu malhonnête) de Red Bull

© AFP or licensors

Malgré la première victoire de la carrière de George Russell et le premier succès de la saison pour Mercedes, c’est malheureusement davantange l’incident entre Max Verstappen et Sergio Perez qui occupe la majorité des discussions du paddock.

Petit rappel des faits : le week-end dernier, durant la dernière partie de la course, l’équipe a demandé à Sergio Perez de laisser passer Verstappen pour que son équipier puisse tenter de revenir et dépasser Alonso mais surtout Charles Leclerc afin de lui grapiller quelques unités dans la quête de la place de vice-champion du monde. Le deal de l’équipe vis-à-vis de Perez : si Verstappen ne parvient pas à passer, il lui rend la 6e position en fin de course. Et c’est bien ce qui a été demandé au champion du monde, mais le Néerlandais n’a pas obtempéré malgré l’insistance de son ingénieur. Une fois la ligne d’arrivée franchie, Verstappen s’est fendu d’une communication radio assez sèche : "
Je vous l’ai déjà dit la dernière fois, ne me reposez pas cette question, OK ? C’est bien clair ? J’ai donné mes raisons et je les maintiens."


Après les discussions internes, ce jeudi, l’équipe a publié un communiqué dans lequel elle admet "avoir commis quelques erreurs " et " accepte le raisonnement de Verstappen qui restera cependant privé". Seulement, dans cette communication officielle, le team défend également son pilote numéro un en expliquant que le champion du monde n’avait été "averti que dans le dernier virage de la demande de l’équipe […] ce qui lui laissait peu de temps pour réagir." Une affirmation incorrecte puisqu’au milieu du dernier tour, Gianpiero Lambiase, ingénieur piste de Verstappen, a communiqué à son pilote : "Max, si tu ne passes pas Fernando (Alonso), peux-tu laisser repasser Sergio (Perez) à la sortie du virage 12 s’il te plaît ". Pas de réponse. En sortie cette courbe, dans la remontée vers la ligne d’arrivée, l’ingénieur insiste : "N’active pas ton DRS, laisse passer Sergio… laisse passer Sergio s’il te plaît !!"

Il apparaît donc un peu malhonnête de la part de l’équipe d’invoquer une communication tardive d’autant qu’au vu de la réaction de Verstappen dans la foulée, même en étant prévenu bien plus tôt, il n’aurait pas laissé repasser son équipier.

De son côté le champion du monde n’a pas changé sa position ce jeudi en conférence de presse à Abou Dhabi : "L’équipe aurait dû se douter de ma réaction par rapport à la discussion qu’on a eu la semaine précédente."

Quoi qu’il en soit et quoi que l’équipe ou les pilotes en disent, la relation entre les deux équipiers risque d’être un peu écornée. On ne connaît toujours pas (et on ne connaîtra sans doute jamais) l’origine de la tension, mais la presse néerlandaise évoquait le crash de Sergio Perez lors des qualifications du GP de Monaco. Un accident qui, selon les informations de ces médias, pourrait être volontaire pour empêcher Verstappen d’améliorer son temps (ndlr : Perez était encore dans la course au titre à ce moment). Un événement que n’aurait pas digéré le champion du monde qui de son côté ne veut ni confirmer ou infirmer.

Red Bull et Verstappen qui ont tout de même tenu à revenir sur les jours qui ont suivi le GP du Brésil et plus particulièrement sur tout ce qui a été dit sur les réseaux sociaux concernant Perez, Verstappen et leurs familles respectives. "Ils
ont commencé à s’en prendre à ma famille, poursuit le Néerlandais. Ils ont menacé ma mère, ma petite amie, mon père. Ça va beaucoup trop loin quand on ne sait pas ce qui s’est réellement passé. Si on a un souci avec moi, pas de problème, mais on ne s’en prend pas à ma famille parce que c’est tout simplement inacceptable."

F1 Basics : Verstappen règle ses comptes avec Perez

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous