RTBFPasser au contenu
Rechercher

La Grande Forme

Excès durant le week-end de Pâques : comment s'en remettre ?

Indigestion, maux de tête, difficultés de concentration, c'est normal après un we de Pâques... On a beaucoup mangé et bu aussi et après un long week-end de fête, il est parfois difficile de s'en remettre. Mais qu'est-ce qui peut nous aider en ce sens justement ? Le point avec le Dr Thomas Orban, médecin généraliste, dans "La Grande Forme".

c sont multiples avec les repas de famille, les restaurants, les glaces à la mer, les œufs en chocolat qui se trouvent... partout ! Bref, alcool, sucre, graisse, de quoi faire un cocktail explosif. Et il est parfois compliqué de s'en remettre, on parle souvent alors de crise de foie...

Le chocolat, ça donne des crises de foie ?

En réalité, c'est tout simplement une indigestion : l’estomac est trop chargé, on mange trop, on a des nausées ou encore des vomissements. Des gastrites sont également possibles : inflammations d’un estomac qui a mangé " trop lourd ". Ou encore du reflux gastro-œsophagien : douleur rétrosternales, douleurs estomac, acidité/aigreurs ressenties.

Les graisses (et l’alcool) ralentissent la vidange d’un estomac déjà bien rempli par ailleurs et cela donne donc les symptômes que chacun connaît bien : nausées, douleurs abdominales, etc.

Comment la soigner ?

Mieux vaut prévenir que guérir : pensez donc à manger de tout mais en plus petite quantité et en veillant à ne pas remplir votre estomac. Pour cela, le Dr Thomas vous invite à manger en pleine conscience et non de manière automatique : "C’est bien plus délicieux et agréable... De plus, je vous garantis que vous ne mangerez pas trop dans ce cas car vous serez beaucoup plus vite sensibles aux signaux de votre corps qui vous avertiront de la satiété."

La diète hydrique (de l’eau et du bouillon) peut également vous aider. Et puis, quelques médicaments sont parfois utiles : domperidone (motilium) ou d’autres. Enfin, de la patience : cela rentre dans l’ordre avec le temps. 

Pâques : chocolat et crise de foie, une légende ?

La Grande Forme

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Et le foie finalement là-dedans ?

  • Le foie est évidemment impacté par l’excès de graisses, de sucres, d’alcool !

Les deux premiers donnent la Nash ou " maladie des sodas ", c’est non-alcoholic steatohepatitis. C’est à dire une accumulation de graisses dans le foie et le tissu du foie qui s’enflamme suite à cette surcharge en graisse.

La surcharge simple en graisse (premier stade), s’appelle stéatose et est très fréquente liée à la malbouffe et à l’excès de poids.

  • L’alcool donne la MAF, maladie alcoolique du foie

Les deux origines (graisse et alcool) sont souvent associées. Cette maladie du foie est souvent dépistée trop tard or elle évolue vers la fibrose (formation d'une quantité anormalement abondante de tissu cicatriciel dans le foie) et la cirrhose du foie (maladie chronique du foie caractérisée par une désorganisation de l'architecture du foie)

On la dépiste chez les patients obèses, diabétique, hypertendus, en syndrome métabolique ou consommant au-delà des repères de consommation d’alcool qui sont de 10 unités/semaine max et de deux verres max par jour - et pas tous les jours.

Par contre, la prise de sang est un très mauvais dépistage : 1/3 des cirrhoses ont une prise de sang normales. La solution dans ce cas : l’élastométrie, qui mesure le degré de fibrose du foie. Un tissu fibreux devient plus dur et c’est cela qu’on mesure par le Fibroscan (appareil spécifiquement dédié à cela) ou par l’élastométrie sur appareil d’échographie.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13h à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast.

Loading...

Sur le même sujet

Gérer vos prescriptions via une appli ? C'est désormais possible !

La Grande Forme

Pénurie de dons de sang : fidéliser les plus jeunes, un objectif pour la Croix-Rouge

La Grande Forme

Articles recommandés pour vous