RTBFPasser au contenu

Exception culturelle: "Didier Reynders ne parle que pour lui-même" (Elke Sleurs, N-VA)

05 nov. 2014 à 15:381 min
Par Belga News

Dans un entretien accordé au Soir et au Morgen, M. Reynders affirme qu'"il n'y aura pas de black-out culturel", en réponse au patron de la Monnaie Peter De Caluwe qui avait usé de cette expression. "Il y aura au contraire une exception culturelle", affirme le ministre, expliquant que La Monnaie, Bozar et l'Orchestre national de Belgique (ONB) devront économiser moitié moins que les autres institutions. Plutôt que de subir des économies de 5,1 millions dès 2015 tel qu'annoncé par le secteur, La Monnaie, Bozar et l'ONB devront économiser 2,7 millions. "Et il n'y aura aucune économie sur le personnel dans les trois institutions", promet-il.

Ces déclarations n'engagent pas le gouvernement, a rétorqué dans la journée Elke Sleurs, dans un entretien publié sur le site web de La Libre Belgique.

"Didier Reynders ne parle que pour lui-même sans avoir eu l'aval du conseil des ministres. J'aurais aussi pu dire des choses mais moi je m'en tiens aux règles du gouvernement. Je me tiens à ce qu'on a décidé ensemble et je ne fais pas de promesses si je n'ai pas la certitude de pouvoir les tenir. Nous avons négocié un accord difficile justifié par l'équilibre budgétaire à atteindre. Si on revoit un point de l'accord, tout alors peut être revu", fait valoir celle qui a la charge quant à elle de onze institutions relevant de la politique scientifique, dont les musées royaux.

Si le dossier devait se retrouver sur la table du Conseil des ministres vendredi, la secrétaire d'Etat N-VA compte bien à son tour mettre des demandes sur la table. "Pour ce qui me concerne, j'attendrai ce que le gouvernement décidera vendredi et s'il accepte ce que veut Reynders, je viendrai avec d'autres choses", dit-elle.

 


Belga

Sur le même sujet

18 mars 2015 à 18:28
1 min
18 mars 2015 à 15:51
1 min

Articles recommandés pour vous