RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Evocation : Julien Lahaut et la grève des 100 000

RTBF
04 mai 2010 à 19:36Temps de lecture1 min
Par RTBF

Un an après linvasion de la Belgique par les troupes allemandes, la question du ravitaillement pose problème. Au début du mois de mai, même les pommes de terre commencent à manquer.

La conséquence, une grève de syndicats illégaux avec à sa tête : Julien Lahaut, échevin communiste, celui qui sera, des années plus tard, la victime du seul assassinat politique de l'histoire de Belgique.

La grève commence à Seraing et après seulement 10 jours, elle compte 100 000 grévistes. Leur combat débouche sur une victoire : une augmentation salariale de 8 %.

Un mois plus tard, les grévistes sont cependant arrêtés, emprisonnés à la forteresse de Huy, avant dêtre conduits dans des camps de concentration. Les uns reviendront et les autres pas.

Les élèves de lAthenée royal Lucie Dejardin revisitent cet épisode où lhistoire politique prend des contours sociaux. A moins que ce ne soit linverse

Regardez leur reportage :

Sur le même sujet

Julien Lahaut assassiné par un réseau soutenu par l'establishment belge

Belgique

Assassinat de J. Lahaut: 160 000 euros pour poursuivre l'enquête

Regions