RTBFPasser au contenu

Regions Liege

Évacuation de la salle de guindaille à Droixhe : des étudiants pris pour cible, victimes de jets de pierres

Le "Chapi" est le lieu saint des fêtes étudiantes en cité ardente.
21 nov. 2021 à 23:12 - mise à jour 22 nov. 2021 à 09:512 min
Par Benjamin Verpoorten

La salle de guindaille à Droixhe a été évacuée ce dimanche soir en milieu de soirée. Selon la police, des étudiants ont été la cible d'un groupe de personnes, probablement originaires du quartier.

Les circonstances restent floues, mais d'après la police de Liège, les étudiants ont été pris pour cible alors qu'ils se rendaient au "chapi". Les auditions révèlent qu'un groupe d'une 30 aine de jeunes a subi des jets de pierres et de barrières, prises sur le chantier du tram. Nous avons contacté plusieurs de ces étudiants qui nous disent être blessés. Une dizaine précise aussi avoir vu l'un des agresseurs sortir une arme à feu. Ces témoins restent cependant prudents et nous avouent ne pas avoir pris le temps de vérifier si l'arme était réelle ou factice. Alertés et inquiets, ces jeunes ont préféré éviter l'affrontement et se sont réfugiés dans la salle en attendant l'arrivée de la police. Cette dernière nous affirme qu'aucun coup de feu n'a été tiré.

Une fois sur place, la police a constaté que les agresseurs étaient partis. Vu le climat, les policiers ont mis fin à la soirée de baptême qui se déroulait dans la salle. Ils sont néanmoins restés sur place pour encadrer l’évacuation de la salle et s’assurer que les étudiants rentrent en toute sécurité. Ils ont également raccompagné à l’hôtel de police plusieurs jeunes désireux de porter plainte.

Une première dans cette salle utilisée depuis 2017

Cet incident est le premier depuis 2017 et l'arrivée des guindailles dans cette salle de Droixhe. Jusqu'ici, aucun incident majeur n'était à déplorer. Il s'agit, pour l'instant, d'un événement isolé.

L'Agel regrette cet incident, d'autant que les soirées vont se multiplier sur le site et que depuis des mois, l'association générale des étudiants liégeois tente d'organiser au mieux les événements folkloriques en garantissant la sécurité des participants et en imposant des mesures sanitaires strictes pour répondre aux attentes des autorités.

Ce matin, nous apprenons que 4 plaintes ont été déposées. La police elle, se dit attentive à la situation. Les patrouilles seront renforcées lors des prochaines soirées. Les comités estudiantins et la ville de Liège planchent également sur des mesures pour les semaines à venir.

Articles recommandés pour vous