RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde Moyen-Orient

Européens détenus en Iran : des familles appellent à faire "front commun"

19 mai 2022 à 11:58Temps de lecture1 min
Par Belga

Plusieurs familles de détenus européens en Iran ont appelé jeudi l'Europe à faire "front commun" et "conditionner la poursuite des négociations avec Téhéran à la libération immédiate" de tous les ressortissants arrêtés ou condamnés en Iran.

"Jusqu'à présent, la diplomatie s'est avérée impuissante à faire libérer les ressortissants européens pris en otages", déplore un communiqué signé "familles, amis et soutiens des otages européens détenus en Iran" pour des raisons de sécurité.

"Nous demandons solennellement à l'ensemble des gouvernements européens de constituer un front commun et de conditionner la poursuite des négociations avec la République islamique à la libération immédiate" des prisonniers, demande le texte transmis à l'AFP. "Le maintien de relations avec un Etat qui bafoue systématiquement les règles de la diplomatie et s'affranchit du respect de tout principe n'est plus tolérable pour nos opinions publiques", ajoute-t-il, jugeant "déraisonnable et indigne de continuer à alimenter la machine à prise d'otages"

Interrogée par l'AFP pour savoir si les familles réclamaient la rupture des relations diplomatiques avec l'Iran, Béatrice Hibou, membre du comité de soutien à la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah détenue depuis juin 2019, a expliqué: "Notre seul propos est de réveiller les diplomaties européennes qui s'accoutument progressivement à l'inacceptable, et de rappeler que dans deux jours un otage européen est susceptible d'être exécuté".

Sur le même sujet

Mobilisation à Bruxelles contre l'exécution imminente en Iran du professeur Ahmadreza Djalali

Belgique

L'Iran annonce l'arrestation de deux "Européens", venus pour "déstabiliser le pays"

Monde

Articles recommandés pour vous