RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

Journal du Rock

Europe : l’après "Final Countdown" ?

Rencontre avec Europe au Graspop 2022

avec Cyril Wilfart pour Classic 21

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

C’est au mois de juin que nous avons rencontré Ian Haugland, batteur du groupe Europe qui était de passage sur la plaine de Dessel pour le Graspop Metal Meeting.

Et c’est au nom du groupe qu’il a expliqué qu’ils avaient toujours fait, depuis 40 ans, ce qui leur plaisait à eux : "Je pense que c’est ça le truc : n’essayez pas de plaire à tout le monde, faites-vous plaisir à vous-mêmes".

Il est aussi revenu sur le plus grand succès d’Europe, le fameux "Final Countdown", un titre devenu "presque plus grand que le groupe" et suite auquel les maisons de disques leur ont exigé de produire d’autres hits du genre…

"On avait la maison de disques sur le dos", explique-t-il. "Elle voulait qu’on fasse d’autres tubes, d’autres "Final Countdown", etc. Mais nous n’avons compris qu’après l’album Out of This World [qui fait suite à Final Countdown] tout le cynisme des maisons de disques."

 

"Car quand vous êtes " à la mode ", c’est bon, et quand vous ne l’êtes plus, au revoir. On faisait partie du passé après l’album Out of This WorldOn a donc vite compris comment cela fonctionnait avec les maisons de disques, du moins à l’époque."

Il ajoute que ces sociétés n’avaient pas de rapport avec le processus créatif et l’esprit d’un groupe, mais que seul l’argent comptait. Europe en est ressorti plus fort : "C’était une leçon difficile à apprendre, mais je pense qu’il faut passer par ce genre de " mouvements " pour avancer, grandir et devenir plus forts. Et on y est parvenus. J’en suis très fier."

Ian Haugland a ensuite évoqué l’album suivant, Prisoners in Paradise, sorti à un mauvais moment, à la naissance du mouvement grunge du début des années 90, et reporté d’un an à cause de la maison de disques…

A découvrir en vidéo ci-dessus.

Loading...

Sur le même sujet

Rival Sons : le nouvel album est terminé !

Journal du Rock

Korn : un groupe intergénérationnel ?

Journal du Rock

Articles recommandés pour vous