RTBFPasser au contenu

Cinéma - Accueil

Europacorp "très confiant" au vu du démarrage de "Valérian" en France

Europacorp "très confiant" au vu du démarrage de "Valérian" en France
28 juil. 2017 à 06:56 - mise à jour 28 juil. 2017 à 06:562 min
Par AFP

La société de production de Luc Besson Europacorp s'est déclarée jeudi "très confiante sur le potentiel" du film "Valérian et la Cité des mille planètes", crucial pour son avenir, au vu de son démarrage en France.

Le film le plus cher de l'histoire du cinéma français a réalisé 375.400 entrées en France mercredi, au premier jour de sa sortie en France dans 970 salles, selon le chiffre distributeur communiqué jeudi par CBO Box Office.

"Il s'agit d'un excellent chiffre, c'est plus que le démarrage de 'Lucy' ", le dernier gros succès de Luc Besson qui avait affiché 351.000 entrées le jour de sa sortie en 2014, a assuré à l'AFP Philippe Kaempf, directeur de la distribution et des opérations du groupe.

"Nous sommes très confiants sur le potentiel du film au vu de ce démarrage", a-t-il ajouté.

Aux Etats-Unis en revanche, le film inspiré de la bande dessinée de Christin et Mézières a eu un démarrage difficile la semaine dernière avec 17 millions de dollars de recettes seulement pour son premier week-end, arrivant à la cinquième place du classement.

En France, "Valérian" décroche le deuxième meilleur démarrage de l'année derrière "Moi, Moche et Méchant 3".

Avec 970 copies du film, "Valérian" dispose d'un dispositif exceptionnel digne des plus gros blockbusters. Mais sa moyenne de 387 spectateurs par copie est inférieure à celle de "Lucy", avec 571 spectateurs en moyenne.

Comparé aux films de science-fiction, il effectue le meilleur démarrage de l'année sur le premier jour, et le 9e toutes années confondues, derrière entre autres quatre épisodes de la franchise "Star Wars", "Men in Black 2" ou "Matrix Reloaded".

"On a multiplié les écrans pour 'Valérian' pour donner le choix au spectateurs entre la 2D et la 3D", a expliqué Philippe Kempf, qui voit avec ce film un retour de l'intérêt pour la 3D.

Alors que les critiques du film ont été très contrastées, Philippe Kaempf s'est fait l'écho d'"un excellent bouche à oreille", qui a permis par exemple au film des entrées supérieures, aux 5e et 6e jours en Allemagne, que le jour de sa sortie. 

Le succès de ce film d'un budget de 180 millions est crucial pour la société de production de Luc Besson, qui a affiché une perte nette de 120 millions d'euros pour son dernier exercice.

En cas de succès, Europacorp a dit vouloir décliner "Valérian" en une nouvelle franchise.

Valérian : de la BD au cinéma, grâce à Luc Besson

JT 19h30

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous