Basket

EuroBasket : Les Belgian Lions ont replacé la Belgique sur la carte du basket international

MANU LECOMTE ET LES BELGIAN LIONS VEULENT FRANCHIR UN NOUVEAU CAP APRES LEUR BEAU PARCOURS A L'EURO DE BASKET

© Tous droits réservés

Les Belgian Lions ont quitté l’Euro de Basket avec un sentiment de fierté mais aussi certains regrets après leur défaite (88-72) face à la Slovénie, championne d’Europe en titre. Une défaite honorable (les Slovènes n’ont creusé l’écart que dans les dernières minutes), synonyme d’élimination en huitièmes de finale. Les Lions n’ont donc pas à rougir de leur parcours dans ce championnat d’Europe où ils ont fait honneur à leur rang. Jacques Stas, le Manager Sportif de l’équipe nationale : " Les Lions ont marqué de leur empreinte cet Euro, qui est certainement le plus relevé de l’histoire du basket. L’équipe belge n’a jamais démérité. Nous avons créé un exploit face à l'Espagne, l'équipe championne du monde. On l'a aussi emporté face à la Géorgie qui jouait devant ses supporters à Tbilissi et nous nous sommes aussi imposés face à la Bulgarie dans un match couperet. Enfin, on a tenu la dragée haute pendant 35 minutes face à la Slovénie qui fait partie des plus grandes nations du basket et qui peut compter sur une star de niveau mondial comme Luka Doncic (35 points contre la Belgique). On peut donc être satisfaits et fiers de ce que les Belgian Lions ont accompli durant cette compétition ".

 

Ce revers face à la Slovénie marque donc la fin du parcours des Belgian Lions dans cet Euro 2022. De quoi susciter malgré tout certains regrets côté belge comme l’exprime Maxime De Zeeuw, le capitaine des Lions : Le sentiment est contrasté avec d’un côté la fierté d’avoir réalisé de belles choses dans cet Euro et de l’autre le regret d’être passé à côté d’une qualification historique en quarts de finale. Je pense que nous aurions pu battre la Slovénie. Nous avons fait jeu égal avec cette équipe jusqu’à 5 minutes de la fin mais on a ensuite malheureusement craqué. Il n’a vraiment pas manqué grand-chose. Nous nous sommes battus comme des lions et on a réussi à faire douter le champion en titre, ce qui est quand même une belle satisfaction même si au bout du compte, la logique a été respectée et nous sommes éliminés ".

Franchir un nouveau cap

Avec 3 victoires et une participation au 2e tour, l’objectif a malgré tout été atteint pour les Belgian Lions qui font ainsi aussi bien qu’en 2015. Notre équipe nationale espère désormais franchir un palier supplémentaire afin d’atteindre ces fameux quarts de finale. " C’est bien sûr notre souhait " martèle Jacques Stas " Mais cela ne se fait pas en un claquement de doigts. Nous avons dû opérer la jonction entre l’ancienne et la nouvelle génération. Et on peut dire que cela s’est très bien passé. Manu Lecomte a remplacé avec succès Sam Van Rossom au poste de meneur et il a été très constant durant le tournoi et a pris une autre dimension. On a vu qu’on pouvait toujours compter sur l’efficacité de Pierre-Antoine Gillet mais aussi Hans Van Wijn ou Ismaël Bako alors que Retin Obasohan, qui fait partie des leaders sur le plan offensif, a évolué à son niveau habituel. Et puis, on a aussi pu compter sur l’apport des jeunes comme Vrenz Bleijenbergh et Harris Bratanovic, qui n’ont pas beaucoup joué, mais qui ont quand même répondu présents quand on a fait appel à eux. Et puis, nous devons poursuivre notre travail de détection et de formation, c’est indispensable. Enfin, on connaît nos limites physiques sous l'anneau mais elles peuvent être en partie compensées par nos atouts, à savoir le collectif et un jeu défensif agressif, prônés par le coach Dario Gjergja. Nous avons donc de bonnes raisons d’être optimistes quant à l’avenir et cela afin de franchir un nouveau cap avec pourquoi pas une qualification pour les quarts de finale du prochain Euro. 

La Belgique, une équipe désormais connue et respectée

En attendant le prochain Euro, les Lions ont positionné en ordre utile la Belgique sur la carte du basket européen. Sur le plan international, la Belgique était déjà connue grâce aux résultats obtenus par les Belgian Cats. La Belgique occupe quand même la 4e place au ranking mondial du basket féminin " précise Jacques Stas " Mais côté masculin, notre pays est désormais aussi connu et respecté partout en Europe grâce aux résultats des Lions. On l’avait déjà montré avant l’Euro en battant la Lituanie et la Serbie notamment. On l’a encore démontré dans ce Championnat d’Europe en se hissant dans le Top 16. Notre équipe nationale constitue en effet une belle vitrine et c'est gratifiant pour l'ensemble du basket belge ".

Prochain objectif : la coupe du monde 2023

Après ce championnat d’Europe 2022, l’équipe belge n’aura pas le temps de se reposer sur ses lauriers. La suite de la campagne qualificative pour la prochaine Coupe du Monde se profile déjà. Actuellement troisièmes de leur groupe, les Belgian Lions ont toujours une belle carte à jouer comme le souligne le manager sportif des Belgian Lions : " Les échéances pour la Coupe du Monde arrivent à grands pas avec deux windows (fenêtres), décisives pour la qualification, à commencer par celle de novembre avec un déplacement en Turquie, une équipe qui nous a battus à l’Euro, suivie d’une rencontre face à la Grèce qui se déroulera à la Mons Arena. J’espère qu’après les bonnes prestations livrées à l’Euro, le public répondra présent et viendra nous supporter pour, espérons-le, nous emmener à une première coupe du monde l’an prochain. C’est en tout cas, à court terme, le prochain objectif des Belgian Lions ".

 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous