Diables Rouges

Euro 2020 : si la Belgique bat l’Italie en quart, elle récupérera le bâton de Nasazzi

Nasazzi en 1929

© 2004 AFP

01 juil. 2021 à 05:00Temps de lecture1 min
Par Alice Devilez

Personne ne l’a jamais vu, pourtant il existe depuis bientôt un siècle : le bâton de Nasazzi pourrait bien revenir à la Belgique si elle parvient à battre l’Italie vendredi. Ce trophée virtuel, fictif, se transmet de vainqueur en vainqueur dans les matches reconnus par la FIFA (amicaux ou non).

Il a été remporté pour la toute première fois par l’Uruguay en 1930 en finale de Coupe du Monde, il est actuellement détenu par l’Italie. Le bâton de Nasazzi tient d’ailleurs son nom de José Nasazzi, capitaine de l’Uruguay au moment de son premier sacre mondial. La Squadra Azzura l’a repris à la Pologne en Ligue des Nations le 15 novembre 2020. Depuis lors, les Italiens n’ont plus perdu la moindre rencontre et l’ont donc toujours en leur "possession".


►►► À lire aussi : Euro 2020 : Le Slovène Vincic arbitrera le quart de finale des Diables Rouges contre l’Italie


 

Une cinquième fois dans les mains des Belges ?

Il aura fallu attendre 54 ans après la création du trophée symbolique pour voir la Belgique le posséder. C’était en 1984, lors du Championnat d’Europe et grâce à une victoire contre la Yougoslavie. Une possession de très courte durée puisque les Belges avaient dû léguer le bâton de Nasazzi après seulement trois jours, à la France au tour suivant.


►►► À lire aussi : Fabio Cannavaro : " Kevin De Bruyne est le numéro un au monde pour la vision du jeu et la qualité de dernière passe "


Les Diables l’avaient récupéré aux Pays-Bas en 1985, lors des éliminatoires de la Coupe du monde. Avant de leur rendre 35 jours plus tard dans le même cadre de compétition.

Cinq années plus tard, la Belgique était parvenue à chiper le bâton à son pays d’origine, l’Uruguay au Mondial 90. Perdu quatre jours plus tard en faveur de l’Espagne.

Il faudra attendre ensuite 2014 et le Mundial au Brésil pour revoir le bâton entre les mains belges. Reçu par la Russie, il est rapidement pari dans l’escarcelle argentine 13 jours plus tard.

Depuis, la Belgique n’en a plus vu la "couleur". Cela pourrait être le cas ce vendredi si les Diables parviennent à battre l’armada italienne avant les tirs au but, sinon la Squadra Azzura le gardera un peu plus longtemps encore.

Sur le même sujet

Euro 2020 : Jorginho ne veut pas "laisser d’espace à De Bruyne"

UEFA Euro - Football

Articles recommandés pour vous