UEFA Euro - Football

Euro 2020 : La Hongrie, la Slovaquie et l'Ecosse arrachent les derniers tickets

La joie des joueurs écossais
12 nov. 2020 à 21:40 - mise à jour 12 nov. 2020 à 22:27Temps de lecture1 min
Par Martin Weynants avec AFP

Le plateau complet de l’Euro 2020 est enfin connu. Après la Macédoine du Nord en début de soirée, la Hongrie, la Slovaquie et l’Ecosse ont émergé des finales des play-offs de la Ligue des Nations et ont décroché leur qualification pour le banquet européen de l’an prochain. Une fin de match de folie, des prolongations et même des tirs au but, rien ne fut simple.

Une Hongrie renversante

Menés depuis la 11e minute et un coup franc de Gylfi Sigurdsson mal négocié par Péter Gulácsi, les Magyars ont eu le bon goût d’y croire jusqu’au bout.

L’ancien du Standard Loïc Nego (88e) et la grande promesse Dominik Szoboszlai (90e+4) ont complètement changé le scénario du film au cours des ultimes minutes.

La récompense prend la forme d’un énorme triple défi. La Hongrie s’invite dans le "groupe de la mort" 
composé de l’Allemagne, championne du monde 2014, du Portugal, sacré roi d’Europe en 2016, et la France, championne du monde en titre.

Plus petite nation qualifiée à un Euro en 2016 et à un Mondial en 2018, l’Islande a sans doute vécu la dernière campagne de sa génération dorée, dont l’Euro en 2021 aurait pu être le dernier tour de piste.

La Slovaquie se fait peur, l’Ecosse maîtrise ses nerfs

Les Slovaques ont longtemps mené au score mais le défenseur Milan Skriniar a relancé les Serbes en marquant contre son camp dans les derniers instants (87e). Michal Duris a libéré les siens au cours de la prolongation (110e).

A l’Euro, la Slovaquie retrouvera l’Espagne, la Pologne et la Suède dans le groupe E.

En Serbie, les Écossais ont aussi ouvert le score avant d’être rejoints dans les derniers instants du temps réglementaire. Mais ils ont prolongé le suspense jusqu’à la séance de tirs au but. Les cinq frappeurs écossais ont marqué au contraire de l’ancien Anderlechtois Aleksandar Mitrovic.

Sur le même sujet

Road to Euro 9/24 : L’Ecosse, un retour attendu depuis plus de 20 ans

Articles recommandés pour vous