RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Etterbeek : la commune veut mobiliser l’épargne de ses habitants pour financer ses politiques écologiques

11 mai 2022 à 15:08Temps de lecture2 min
Par Pierre Vandenbulcke

Alors que les budgets communaux sont particulièrement serrés, la commune d’Etterbeek innove. Elle s’apprête à lancer un appel à l’épargne des citoyens pour mener à bien sa politique en matière de transition écologique comme le révélait le journal Le Soir. Il s’agit en fait d’un placement de 5 à 8 ans avec un rendement équivalent à compte d’épargne.

Il n’y a pas d’écologie sans économie

Comment mener à bien le plan communal triennal de développement durable et de transition écologique dans le contexte budgétaire actuel, c’est le casse-tête du bourgmestre Vincent De Wolf. " Il n’y a pas d’écologie sans économie. Et on sait très bien que les communes bruxelloises et d’autres sont en grande difficulté à cause du Covid, moi je ne voulais pas que les projets soient ralentis pour des motifs financiers, parce qu’il y a une urgence climatique que l’on veut rencontrer ".

Appel public à l’épargne

D’où cette idée de mobiliser l’argent des habitants qui dort sur des comptes épargne. " Je pense que c’est très vertueux et très enthousiasmant pour un habitant de se dire : au lieu de laisser mon argent en banque, je vais le confier à la commune qui donne la même garantie qui va me rembourser avec intérêt et ce sera le même intérêt. Mais au moins j’aurai aidé ma commune à se transformer rapidement et à rencontrer les enjeux climatiques ".

15 millions d’euros

Avec cette opération, la commune espère lever au minimum 15 millions d’euros sous forme de placement entre 5 et 8 ans avec un taux d’intérêt d’un et demi à 2 pourcents. Cela financera, par exemple, des rénovations de bâtiments communaux, des installations photovoltaïques. " On pense que nos projets seront pertinents et donc générateurs d’économies d’énergie et donc d’économie de dépenses. Et ça, cela générera déjà un profit ".

Qui permettra avec d’autres opérations immobilières de rembourser ces investissements citoyens.

La commune s’y retrouve aussi dans cette formule qu’elle juge plus intéressante qu’un emprunt classique à une banque. " On gagne du temps car il ne faut pas lancer de marché public, mais c’est bien l’aspect social, environnemental et participatif qui a guidé notre choix " précise Vincent De Wolf.

Avant d’être opérationnel cette formule d’appel publique à l’épargne devra encore être avalisée par la tutelle régionale.

 

 

Sur le même sujet

Le taux d’épargne des ménages belges repart à la hausse

Economie

Articles recommandés pour vous