RTBFPasser au contenu
Rechercher

Les secrets du métier

Être familles d’accueil : s’inscrire dans le projet de l’enfant afin qu’il retrouve sa famille

Joëlle Scoriels
04 avr. 2022 à 13:38 - mise à jour 04 avr. 2022 à 13:39Temps de lecture2 min
Par Laetitia Van Impe

Parmi les missions de la Fédération Wallonie Bruxelles, il y a l’aide à la jeunesse. Chaque année, les services d’accueil viennent en aide à des enfants en difficulté. Parmi les services d’aide on retrouve plusieurs organisations qui encadrent l’accompagnement en accueil familial. Joëlle Scoriels s’est rendue à la Famille d’accueil Odile Henri.

La Famille d’accueil "Odile Henri" est une ASBL qui s’occupe de sélectionner et recruter les familles d’accueil mais aussi de les encadrer avec l’enfant confié tout en prenant en charge les parents. “Notre ASBL est agréée et subventionnée par la Fédération Wallonie-Bruxelles, ce qui nous permet de prendre en charge près de 400 enfants” nous explique Michaël Rossi qui est à la tête de ce service avec Martine Derivière. Dans cette ASBL, 40 professionnels viennent en aide à de nombreux enfants en difficultés grâce à 300 familles d’accueil au grand cœur.

Chez Odile Henri, on s’occupe de l’accueil d’urgence mais aussi d’un accueil à moyen terme. Le principe reste toujours celui de la réintégration de l’enfant auprès de ses parents, que ce soit via un retour définitif ou via le tissage de liens entre l’enfant et le parent.

L’objectif du travail que nous allons mettre en place, c’est la reconstruction du lien afin de permettre à l’enfant d’avoir des contacts avec ses parents.

En général, 70% des enfants qui doivent être placés sont confiés à la famille élargie, c’est ce qu’on appelle l’accueil intrafamilial. Les autres 30% de familles d’accueil sont des familles d’accueil sélectionnées qui n’ont pas de lien de parenté avec l’enfant. C’est cette catégorie de familles que nous souhaitons avoir”. Car en Fédération Wallonie-Bruxelles, il manque des familles d’accueil ! Mais devenir famille d’accueil est un processus très différent de celui de l’adoption :

Être famille d’accueil c’est s’inscrire dans le projet de l’enfant qui va durer un certain temps en vue de permettre à l’enfant de retrouver sa propre famille.

 

Si vous souhaitez plus d’informations sur la famille d’accueil Odile Henri, rendez-vous sur leur site web https://www.faoh.be.

 

 

Les secrets du métier

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Lydie Wisshaupt-Claudel : "il n’y a rien de plus qui se joue entre un adulte et un enfant que l’apprentissage"

La couleur des idées

Rencontre avec Gaëlle Fierens, cheffe costumière lors de tournages de cinéma

Les secrets du métier

Articles recommandés pour vous