RTBFPasser au contenu

Societe

Etre adulte et aux études: "Un travail psychologique à réaliser sur soi"

Etre adulte et aux études: "Un travail psychologique à réaliser sur soi"
01 juin 2015 à 07:371 min
Par Aline Glaudot

3,5%, c'est le nombre d'adultes âgés de 30 à 50 ans qui ont repris le chemin des études et c’est le pourcentage qui ressort de la Hautes-Ecole de la Province de Liège pour cette année.

Ingrid Antoine, ancienne architecte d'intérieur et maman de deux enfants, prépare sa dernière session d'examens pour devenir infirmière : "Après énormément de temps, je profite de la semaine où ils sont chez leur papa pour étudier un peu plus et la semaine où ils sont là, m’occuper d’eux. Mais ce n’est pas évident parce que, même quand ils sont là, je dois être en stage."

Un travail psychologique à réaliser sur soi 

Des stages et des rapports sont exigés comme pour tous les autres étudiants. Ce n'est pourtant pas tant la masse de travail qui a été éprouvante pour cette jeune maman, mais plutôt le travail psychologique à réaliser sur soi : "Avoir déjà travaillé pendant dix ans,  savoir qui je suis, où je vais, avoir mon caractère déjà bien forgé et devoir arriver, pendant trois ans, à avoir uns statut de stagiaire, c'est toujours faire un pas en arrière sur sa personnalité. J’ai eu beaucoup de mal."

En septembre Ingrid espère commencer à travailler. Un certain soulagement pour ses enfants, qui restent avant tout sa priorité : "Heureusement, je n’ai pas de problèmes d’éducation, de gros problèmes scolaires, parce que s’il y avait eu une étincelle de ce côté-là, je ne sais pas si j’aurais pu continuer. Maintenant, il est grand temps pour mes enfants, je pense, que les études s’arrêtent."

Ces adultes étudiants sont de plus en plus nombreux à se retrouver sur les bancs d'école et souvent bien plus motivés qu'à 18 ans.

RTBF

 

Articles recommandés pour vous