RTBFPasser au contenu

Ethiopie : l'armée et les rebelles tigréens s'affrontent autour d'un carrefour stratégique

Des soldats éthiopiens en exercice à Dabat, au nord de Gondar, le 14 septembre 2021
01 nov. 2021 à 10:411 min
Par AFP

Les combats font rage entre forces éthiopiennes et rebelles tigréens autour de la ville de Kombolcha, ont raconté lundi des habitants, au lendemain de l'annonce par les rebelles de la prise de ce carrefour stratégique du nord de l'Ethiopie.

Les combattants du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF) ont affirmé dimanche s'être emparés de Kombolcha, après avoir revendiqué la veille la prise de la ville voisine de Dessie.

Ces deux villes voisines de l'Amhara, au sud du Tigré, sont situées à un carrefour routier stratégique à environ 400 kilomètres au nord de la capitale éthiopienne Addis Abeba et 300 km à l'ouest de Djibouti.

AFP

Si leur prise se confirmait, elle marquerait une nouvelle étape majeure dans ce conflit qui dure depuis un an.

"La nuit a été marquée par de nombreux coups de feu"

Les communications sont coupées dans une grande partie du nord de l'Ethiopie et l'accès des journalistes est restreint, rendant pratiquement impossible toute vérification indépendante des informations données par les deux parties.

Lundi, des habitants de Kombolcha joints par l'AFP ont raconté avoir entendu des coups de feu sans interruption jusqu'au petit matin, certains affirmant avoir entendu une frappe aérienne.

"La nuit a été marquée par de nombreux coups de feu", a déclaré Mohammed, qui, comme d'autres habitants, a refusé de donner son nom de famille pour des raisons de sécurité. "J'ai entendu une frappe aérienne après minuit en dehors des frontières de Kombolcha", a-t-il ajouté.

Hamdiu, un commerçant, a lui aussi déclaré avoir entendu ce qui ressemblait à une frappe aérienne vers minuit, en plus "d'énormes coups de feu (...) jusqu'à ce matin".

Ces dernières semaines, l'armée éthiopienne a mené des bombardements aériens sur le Tigré. Mais "il n'y a pas eu de frappe aérienne sur Kombolcha durant la nuit", a déclaré lundi à l'AFP une porte-parole du gouvernement.

L'AFP n'a pu joindre lundi des habitants de Dessie, où des combats ont été rapportés dimanche.

Sur le même sujet

02 janv. 2022 à 06:26
1 min
07 nov. 2021 à 13:12
1 min

Articles recommandés pour vous